BFM Business

Manger une clémentine est un motif légitime de mise à pied pour les Prud'hommes

-

- - TT

La direction de la Redoute avait sanctionné un employé travaillant sur une chaîne de production car il avait mangé ce fruit et laissé les épluchures à son poste. Une mise à pied contestée par le salarié. Mais il vient d'être débouté par le tribunal des Prud'hommes de Roubaix.

Combler un petit creux alors que l'on est à son poste de travail peut être lourd de conséquence. Le tribunal des Prud'hommes de Roubaix a donné raison à la direction de la Redoute qui avait mis à pied un de ses salariés pour de tels faits. 

L'expérience a été vécue par Smaïl Bella, un préparateur de commandes pour la Redoute sur le site de logistique de Wattrelos (Nord-Pas de Calais). Le 7 novembre 2017, en milieu de matinée, il déguste une clémentine. Selon sa version, il a profité d'une micro-panne de la chaîne pour s'assoir et manger son fruit. Selon la direction, il a mangé ce fruit en dehors des temps de pause et a posé les épluchures sur son poste de travail, au risque de détériorer la chaîne de production. Pour La Redoute, c'est une infraction au règlement intérieur. le salarié est mis à pied une journée, ce qui occasionne une perte de salaire de 70 euros brut.

Un salarié sous le choc

Le salarié a porté l'affaire devant les Prud'hommes, qui ont rendu leur jugement le 14 novembre, en estimant la sanction justifiée. Cependant, les motivations du jugement n'ont pas encore été rendu public.

"Je trouve ça scandaleux, je suis sous le choc. La sanction de la Redoute était déjà complètement disproportionnée, et là j'ai l'impression que la justice n'existe pas", réagi Smaïl Bella auprès de France Bleu.

La CGT de La Redoute a témoigné auprès de FranceTV info. "Smaïl est très surpris et aussi révolté par cette décision. On peut en effet difficilement comprendre que le tribunal ait retenu le point de vue de la direction de La Redoute alors que rien ne peut justifier une telle sanction."

Le syndicat attend d'avoir accès au jugement pour décider des suites à donner.

Coralie Cathelinais