BFM Business

Les Français rêvent de faire de leur passion un métier

La fabrication d'accessoires de mode figure parmi les passions que les Français transforment en métier.

La fabrication d'accessoires de mode figure parmi les passions que les Français transforment en métier. - Mehdi Fedouach - AFP

Près de la moitié des Français aimeraient bien tirer un complément de revenus de leur passe-temps, selon une étude Visa. Pas de quoi en faire leur activité principale puisque ceux qui ont tenté l'expérience en tirent en moyenne 2.000 euros par an.

Se lever chaque matin pour faire un travail qui passionne. Pour certains c'est une réalité, mais pour d'autres juste un rêve. A tel point que 2 Français sur 5 souhaiteraient transformer leur passion en activité professionnelle, selon une étude réalisée par Visa Europe. Mais seulement 6% ont déjà tenté l'aventure, la catégorie des 18-24 ans étant la plus représentée avec 9% des répondants.

Pour se lancer, la moitié des répondants ont puisé dans leurs économies, tandis que 29% ont fait appel à un prêt bancaire. Et le financement participatif a aussi ses adeptes. Près de 1 entrepreneur sur 5 a déjà récolté des fonds par ce biais, c'est le taux le plus élevé d'Europe, soulignent les auteurs de l'étude.

Qu'est-ce qui motivent ces nouveaux entrepreneurs? D'abord le fait de se livrer à une activité qui leur plaît (39% des sondés), mais aussi la possibilité de faire autre chose que leur travail quotidien (24%) ou encore de bénéficier d'une certaine liberté en lançant leur propre business (16%).

Le design est l'activité la plus lucrative

En tout cas, l'appât du gain n'apparaît pas dans les priorités. Et heureusement, car les revenus tirés de ces activités restent accessoires. En moyenne, ces nouveaux entrepreneurs ont retiré 2.043 par an de leur activité-passion. La plus lucrative étant le design (webdesign, décoration intérieure), où le revenu culmine à 4.915 euros. Exercer ses talents dans la rénovation et la construction rapporte un peu moins, avec en moyenne 4.075 euros par an. La fabrication de bijoux et d'accessoires de mode génère des revenus annuels moyens de 3.760 euros. Et l'artisanat d'art permet de récolter 2.965 euros.

Mais à terme, 71% des personnes intéressées espèrent pouvoir en faire leur activité principale, notamment pour 58% d'entre eux en lançant un site internet qui leur permettent de toucher une clientèle plus large.

C.C.