BFM Business

Les Français plébiscitent l'apprentissage sans le savoir

-

- - PHILIPPE HUGUEN - AFP

Les deux tiers des Français ont beau avoir une bonne image de l'apprentissage, selon un sondage paru ce dimanche, la majorité reste convaincue que ce type de formation est généralement mal-vu.

Une majorité de Français a une bonne image des formations d'apprentissage, estimant qu'elles permettent d'obtenir facilement un premier emploi, tout en considérant qu'il est difficile de trouver un poste d'apprenti en entreprise, selon un sondage Elabe réalisé pour le JDD et l'institut Montaigne.

Interrogées sur l'image qu'elles ont des formations professionnelles, 53% des personnes interrogées disent avoir une "assez bonne" image et 21% une "très bonne image". Seules 15% ont une "assez mauvaise image" et 4% une "très mauvaise". Pourtant, 56% estiment que "de manière générale, les formations en apprentissage ont une mauvaise image".

74% souhaitent à leurs enfants d'être apprentis

Pour 81% des sondés, ces formations permettent de trouver un premier emploi facilement et 84% jugent que le développement de l'apprentissage serait une mesure efficace pour lutter contre le chômage des jeunes. Mais 75% jugent difficile de trouver un poste d'apprenti en entreprise.

Un peu plus de la moitié (53%) des 15-24 ans auraient "envie de suivre" une telle formation, contre 47% qui ne le souhaiteraient pas (échantillon de 167 personnes).

Quand cette question est posée à des parents d'enfants scolarisés (échantillon de 381 personnes), 74% auraient "envie de faire suivre" à leurs enfants une telle formation, quand 25% répondent "non". Pour 78% des personnes interrogées, le système actuel prépare mal les élèves au monde du travail.

Sondage réalisé par internet les 19 et 20 septembre auprès d'un échantillon de 1.051 personnes, représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus.

N.G. avec AFP