BFM Business

Le secteur privé garde la tête hors de l'eau

L'indice PMI reste au-dessus de 50 points.

L'indice PMI reste au-dessus de 50 points. - Philippe Huguen - AFP

L'indice PMI ressort à 51,7 points en mars. Mais il a baissé par rapport à février.

Nouvelle en demi-teinte pour le secteur privé. En effet, l'activité du secteur privé en France s'est maintenue en croissance en mars mais de manière un peu ralentie par rapport à février, a annoncé la société d'études économiques Markit en publiant un indice d'activité provisoire PMI à 51,7 points.

Cet indice composite (industrie et services) était à 52,2 points en février. Même un peu plus bas, il reste donc, selon cette première estimation, au-dessus de la barre des 50 points qui délimite les périodes de croissance et les périodes de récession.

"L'activité globale augmente pour le deuxième mois consécutif en France, d'après les dernières données du PMI flash qui confirment ainsi la légère reprise du secteur privé français après la longue période de contraction achevée en janvier 2015", a commenté dans un communiqué Jack Kennedy, analyste chez Markit. Il s'agissait en février d'un plus haut de trois ans et demi. "Cette croissance de l'activité s'appuie sur une nouvelle expansion du volume des nouvelles affaires, la plus forte depuis 43 mois", a-t-il ajouté, rappelant néanmoins "des divergences" entre un secteur des services en expansion et "une industrie manufacturière ancrée en contraction".

La seule production industrielle se redresse à peine

Dans le détail, la première estimation de l'indice de l'activité des services s'établit à 52,8 points (53,4 en février), celle de l'activité manufacturière à 48,2 (47,6 en février). La seule production industrielle se redresse à peine à 47,1 après 47,0 en février. Mars est marqué par une hausse du volume global des nouvelles commandes pour le quatrième mois consécutif, le taux d'expansion se redressant à son meilleur niveau depuis août 2011.

C'est dans le secteur des services que les nouvelles affaires augmentent alors que l'industrie enregistre un nouveau recul des commandes. Les commandes à l'export continuent en outre de se replier. Selon Markit, l'emploi "progresse pour la première fois depuis 17 mois en mars, le taux de croissance n'affichant cependant qu'un niveau marginal".

Enfin, les perspectives d'activité sont favorables dans le secteur des services, en raison de "signes de raffermissement de la demande" et au développement d'activité sur de nouveaux marchés. En revanche, les entreprises qui anticipent une baisse de leur activité au cours des 12 prochains mois évoquent un "manque de visibilité économique et la faiblesse de la demande qui en résulte". Le résultat final de l'indice composite PMI pour mars sera connu au tout début du mois d'avril.

D. L. avec AFP