BFM Business

Le marché de l'emploi toujours au point mort en 2013

Les emplois dans l'industrie devraient connaître de nouvelles coupes en 2013. Seul secteur sûr pour l'embauche : les services.

Les emplois dans l'industrie devraient connaître de nouvelles coupes en 2013. Seul secteur sûr pour l'embauche : les services. - -

Plans sociaux et fermetures en cascade, 2012 fût une année particulièrement difficile pour l’économie française. Et l’année 2013 ne devrait guère apporter une accalmie sur le front de l’emploi.

Florange, Doux, PSA, Alcatel… Les fermetures et les licenciements se sont succédés en 2012. Le nombre de demandeurs d’emploi continue sa hausse, le FMI estime que le taux de chômage a atteint 10,2% pour l’année écoulée. Et la situation morose de l’emploi en France ne promet pas de s’améliorer en 2013.

Outre l’industrie textile et l’industrie sidérurgique - secteurs sinistrés où davantage de fermetures de sites sont à prévoir - Jacques Attali est également pessimiste pour l’avenir de l’industrie automobile, du secteur du logement et de celui de l’énergie.

Les services, seul refuge pour l'emploi

A contrario, le domaine des services devrait rester une valeur sûre. A condition de faire valoir le savoir-faire français, prévient Bernard Vivier, directeur de l’Institut supérieur du travail.

Pour éviter les délocalisations, "la grande différence que nous pouvons faire par rapport à nos concurrents ailleurs dans le monde, c’est sur la qualité de nos services", explique-t-il.

Ainsi, l’emploi devrait se maintenir dans les secteurs des services à la personne, du tourisme, des loisirs, de la distribution, et du commerce. Autre domaine qui embauchera en 2013 : l’Education Nationale, où 40 000 nouveaux postes de professeurs sont prévus.

Audrey Dufour (texte) & Armelle Sémont et Nastasia Tepeneag (sujet vidéo)