BFM Business

Jours fériés et congés payés: non, les Français ne sont pas champions du monde

Ce mercredi peu de salariés français travaillent. Le 15 août fait partie des onze jours férié en France. Un record? Pas du tout. Même en ajoutant les cinq semaines de congés payés, les salariés français ne sont pas les champions du monde des vacances.

36 jours. En ajoutant les 25 jours de congés payés (minimum) et les 11 jours fériés, dont ce 15 août, les salariés français ont un joli pactole de jours pour aller profiter de l'air vivifiant de la mer, de la montagne ou tout simplement se reposer. Mais ce ne sont pas les champions du monde.

En Espagne également le jour de l'Assomption est chômé. C'est d'ailleurs le pays qui offre le plus de temps de repos aux salariés, avec 25 jours de congés et 14 jours fériés, soit 39 jours selon des données de la Commission Européenne. Autre avantage: si un jour férié tombe un dimanche, il est automatiquement reporté au lundi. En outre, certaines provinces espagnoles accordent localement des jours fériés chômés supplémentaires. Et comme c'est en Europe qu'on trouve les législations les plus généreuses au monde avec le salariés, l'Espagne peut se targuer d'être championne du monde quant aux nombre de jours chômés.

Même avec les RTT, les Français ne sont pas les moins travailleurs

L'Autriche se classe sur la deuxième marche, avec 38 jours de repos. Aux 25 jours de congés s'ajoutent 13 jours fériés minimum, dont ce 15 août. Les salariés autrichiens de confession protestante peuvent en plus bénéficier du Vendredi Saint. 

Au final, la France se positionne sur la troisième marche, à égalité avec le Royaume-Uni. Mais, quid des RTT dont bénéficient une bonne partie des salariés? Eh bien même en prenant en compte cet avantage, les salariés français ne sont pas ceux qui travaillent le moins sur une année. Car les RTT compensent le fait que beaucoup de salariés travaillent plus de 35 heures par semaine, la durée légale du temps de travail. Or, en moyenne, en un salarié français travaille 40 heures et demi par semaine, soit juste un peu moins que la moyenne européenne (41,5 heures). 

Les salariés danois sont, en Europe, ceux qui travaillent le moins. En moyenne quasiment deux heures de moins par semaine qu'en France. Même en prenant en compte le fait que le salarié français est plus souvent en vacances que son homologue danois, sur une année, il travaille 37 heures de plus. Donc grosso modo, une semaine de plus par an. 

C.C.