BFM Business

Hollande: "je ne suis pas gagné par le libéralisme"

François Hollande a mis en valeur le rôle des entreprises dans la création d'emploi.

François Hollande a mis en valeur le rôle des entreprises dans la création d'emploi. - -

Le président français a refusé l'étiquette de "social-libéral", après l'annonce d'une forte baisse des charges pour les entreprises.

"Social, réformiste, réaliste et patriote", c'est ainsi que se définit François Hollande face aux questions redondantes des journalistes. Est-il devenu le président des entreprises? Confirme-t-il qu'il est "social démocrate"? Si "quelqu'un n'a pas compris, il peut me le demander encore une fois", ironise le président de la République.

"La réalité, c'est que nous devons tout faire pour l'emploi", a-t-il répondu. "Aujourd'hui, pour créer de l'emploi, nous devons non seulement mettre en place des formules pour les jeunes, contrat de génération, emploi d'avenir, etc." Mais, malgré tout, "ce sont les entreprises qui créent de l'emploi."

"Suis-je un social-démocrate? Oui". Mais "je ne suis pas gagné par le libéralisme, c'est tout le contraire, puisque c'est l'Etat qui prend l'initiative et qui fait en sorte que nous puissions renforcer notre pacte productif", a-t-il assuré.

"C'est par une offre plus compétitive que nous gagnerons plus d'emplois", a-t-il poursuivi, osant un trait d'humour: "s'il suffisait d'être de gauche pour creuser les déficits, mes prédécesseurs sont d'extrême gauche!"

Hollande ne doute pas de sa majorité

"Si nous ne voulons pas augmenter les impôts, et je crois que les Français sont sur cette ligne (...) il n'y a pas d'autre voie que la réduction de la dépense", a-t-il rappelé.

Interrogé sur l'attitude de la majorité par rapport à ce tournant, François Hollande s'est montré optimiste. "Je sais qu'elle sera là", a-t-il déclaré, rappelant que le document enterrinant le "pacte de responsabilité" serait présenté devant l'Assemblée.

Y. D.