BFM Business

Hollande en province pour vanter la compétitivité

François Hollande a choisi de se déplacer sur un site qui ilustre au mieux l'accord sur l'emploi.

François Hollande a choisi de se déplacer sur un site qui ilustre au mieux l'accord sur l'emploi. - -

Le président de la République a choisi le site de Bosch situé en Aveyron, pour son deuxième déplacement de deux jours consécutifs en Province, ce mercredi 29 mai. Pour une bonne raison: cette usine illustre au mieux le récent accord sur l'emploi. Explications.

Pour la deuxième fois depuis le début de son mandat, François Hollande effectue, ce mercredi 29 mai, un déplacement de deux jours consécutifs en Province, en Aveyron et dans le Tarn. Le président arrivera en début d'après-midi à Rodez où il visitera une usine Bosch qui n'a pas été choisie par hasard.

En effet, à l'Elysée, on estime que Rodez est le site qui colle le plus à la philosophie de l'accord du 11 janvier dernier, signé entre les partenaires sociaux.

Un plan vient d'être conclu entre syndicat et direction de cette usine Bosch, qui emploie 1.700 salariés. Ce sous-traitant automobile, malgré la bonne santé du groupe Bosch, commençait à sentir les effets de la crise.

Une idée inédite proposée par SUD

Malgré cela, le site de Rodez a obtenu du quartier général, en Allemagne, un nouvel investissement de 30 millions d'euros pour moderniser et agrandir les lignes de production. En contrepartie, la direction a demandé à pouvoir baisser le cout du travail.

En face d'elle, le syndicat majoritaire, SUD, qui menait les négociations, a proposé une solution inédite: l'idée est que les salariés renoncent à des jours de RTT pour les mettre dans un pot commun. En cas de baisse d'activité, la direction peut ainsi réduire la cadence tout en payant ses salariés grâce à une revente de ces RTT.

A LIRE AUSSI:

>> François Hollande: ce sont les entreprises qui créent les emplois

>> François Holande part à la reconquête des entreprises

Mathieu Jolivet