BFM Business

Hollande appelle à "la mobilisation" pour l'emploi

François Hollande, en visite ce lundi 11 mars, dans le quartier des Grésilles, à Dijon.

François Hollande, en visite ce lundi 11 mars, dans le quartier des Grésilles, à Dijon. - -

En déplacement à Dijon pour deux jours, le chef de l'Etat a réaffirmé sa volonté d'inverser la courbe du chômage, ce lundi 11 mars. Il a également insisté sur la capacité de la France à réussir.

François Hollande met à profit son déplacement à Dijon, en Côte-d'Or, pour clarifier son message autour de l'emploi et sa stratégie de sortie de crise. Le chef de l'Etat a ainsi lancé, ce lundi 11 mars, un "appel à la mobilisation", réaffirmant son objectif "d'inverser la courbe du chômage" à la fin de l'année.

"Je pense qu'il n'y a pas de plus grande priorité que la lutte contre le chômage", a-t-il déclaré face à la presse. Le président, qui a signé quatre emplois d'avenir, à la maison de l'emploi du quartier des Grésilles, a maintenu l'objectif de "créer 100.000 contrats d'avenir pour la fin de l'année".

"La France peut gagner"

Il a aussi affirmé qu'il croyait en la capacité de la France à "gagner", à "réussir". "Ce que je voulais montrer dans ce déplacement en Côte-d'Or et à Dijon c'est que la France avance et que la France peut gagner, peut réussir", a-t-il affirmé.

Pour cela "nous aurons besoin du concours de tous, de toutes les générations, de toutes les entreprises de toutes les collectivités (...) et ma présence ici c'est un appel à la mobilisation", a ajouté Francois Hollande.

"Il y a, c'est normal compte tenu de ce qu'est la crise, des angoisses, parfois des doutes. J'ai le devoir de les lever", a aussi proclamé M. Hollande.

CC avec AFP