BFM Business

Gel du point d'indice des fonctionnaires: "inacceptable" pour les syndicats

Thierry Lepaon (CGT) estime que les mesures du gouvernement sont "régressives".

Thierry Lepaon (CGT) estime que les mesures du gouvernement sont "régressives". - -

Le gel du point d'indice des fonctionnaires jusqu'en 2017 par le gouvernement Valls a suscité la colère des syndicats.

"Inacceptable." L'annonce du gel des salaires des fonctionnaires jusqu'en 2017 ce mercredi par Manuel Valls a fait l'unanimité contre elle parmi les syndicats. Jean-Claude Mailly, le numéro un de Force ouvrière, Thierry Le Paon de la CGT, mais aussi la CFDT, réputée moins critique à l'égard du gouvernement, ont dénoncé les mesures d'économies du gouvernement.

L'annonce du gel du point d'indice servant de base de calcul à la rémunération des fonctionaires est d'autant plus malvenue que ce mercredi l'INSEE annonçait que leurs salaires nets ont baissé en 2012.

"Dur avec les faibles"

Interrogé par BFMTV, le secrétaire général de la CGT Thierry Lepaon a regretté que le "salaire des fonctionnaires n'augmentera pas" et estimé que le gouvernement est "dur avec les faibles et faible avec les durs". Il a également assuré que les "mesures annoncées sont régressives" et visent à "accompagner une stratégie d'austérité".

Christian Grolier, secrétaire général FO fonctionnaires, a parlé pour sa part de "mécontentement fort". Au micro de BFMTV, il a affirmé que le salaire des fonctionnaires est "gelé depuis 2010" et que le "pouvoir d'achat baisse" en raison de "l'augmentation des cotisations pour les retraites". Il a donc rappelé que son syndicat appelait à la grève dans la fonction publique le 15 mai prochain.

Mercredi, le numéro un de FO, Jean-Claude Mailly, avait également jugé "inacceptable" la poursuite du gel du salaire des fonctionnaires. Un constat partagé par la CFDT, qui a aussi jugé "inacceptable" cette décision dans un communiqué: "Au-delà du pouvoir d’achat, se pose pour les agents de la fonction publique, la reconnaissance de leur travail et du service qu’ils rendent." Le traditionnel défilé du 1er mai s'annonce mouvementé.

M. K. avec AFP