BFM Business

Croupier, un métier d’avenir

-

- - -

Alors que le chômage touche surtout les jeunes, la profession de croupier embauche en permanence. Enfin un métier d’avenir sur le marché de l’emploi. Aucun diplôme n’est requis et la formation est accessible, surtout pour les férus de jeux. Exemple au centre de formation Cerus de Lyon.

Embauche garantie pour les croupiers. Depuis que le poker s’est imposé en France, les amateurs de casinos ont repris goût aux jeux de table. Et qui dit hausse de clientèle dit besoin de personnel.
Les casinos recrutent en permanence à l’issue d’une formation de 10 semaines. Seule condition pour y accéder : pas de casier judiciaire et une somme de 4.400 euros souvent prise en charge.

1.400 euros brut par mois

Un croupier débutant gagne autour de 1.400 euros brut par mois. Mais grâce à un turnover important, on peut vite devenir chef de table et gagner près de 2.000 euros. Le secret pour manier cartes et jetons à la perfection : répéter encore et encore. Les demandeurs d’emploi, qui plus est passionné de jeux, trouvent leur compte : Ils s’assurent, quoi qu’il arrive, un emploi stable. Aujourd’hui plus de 3.000 personnes exercent ce travail dans les 194 casinos de France. Surtout des hommes mais quelques femmes se laissent séduire. En Angleterre, les croupières françaises sont très demandées !

Caroline Motte et Olivier Jouglard