BFM Business

Contre le chômage, les Français prêts à adopter le modèle allemand ou britannique

Pour lutter contre le chômage, les Français accepteraient majoritairement des minijobs à l'allemande, ou des missions d'intérêt général à la britannique.

Pour lutter contre le chômage, les Français accepteraient majoritairement des minijobs à l'allemande, ou des missions d'intérêt général à la britannique. - Eric Gaillard - Reuters

C’est l’un des enseignements clés du dernier baromètre réalisé par l’institut Odoxa pour BFM Business, Challenges et Aviva.

Préférez-vous vivre dans un pays qui a moins de chômeurs mais plus de travailleurs pauvres ? Lorsqu’on leur pose cette question, 56% des Français répondent "oui". Voici sans doute le résultat le plus étonnant du dernier baromètre réalisé par Odoxa pour BFM Business, Challenges et l’assureur Aviva.

Les Français semblent s’être convertis aux méthodes éprouvées en Allemagne et au Royaume-Uni pour réduire le chômage. Mini jobs outre-Rhin, mission d’intérêt général outre-Manche.

Les Français libéraux, mais pas trop

Mais nos compatriotes sont-ils devenus pour autant des adeptes du libéralisme ? Pas vraiment. A l’occasion des élections au Royaume-Uni, l’institut d’opinion a comparé les réponses aux mêmes questions des Français et des Britanniques. Et si l’engouement des Français pour un système qui obligerait les chômeurs à accepter des emplois très mal payés est plus fort (53% des personnes interrogées au Royaume-Uni sont de cet avis), les autres credo du libéralisme font nettement moins recette.

62% des Français interrogés préfèrent ainsi vivre dans un pays où les prélèvements obligatoires sont élevés, mais qui offre un meilleur système de protection sociale. Et ils sont une minorité (17%) à avoir davantage envie de vivre dans un pays dans lequel on a plus de chance de faire fortune, mais aussi plus de risques de vivre dans la pauvreté.

Méthodologie : Odoxa a interrogé les 29 et 30 avril par internet 1.021 personnes représentatif de la population française et 1002 personnes représentatives de la population britannique.

Pierre Kupferman
https://twitter.com/PierreKupferman Pierre Kupferman Rédacteur en chef BFM Éco