BFM Business

Chômage : la journée noire du gouvernement

Michel Sapin, le ministre du Travail, laisse entrevoir des mauvais chiffres pour novembre

Michel Sapin, le ministre du Travail, laisse entrevoir des mauvais chiffres pour novembre - -

Les chiffres du chômage de novembre seront connus ce jeudi 27 décembre en fin de journée. Michel Sapin a reconnu qu'ils seront mauvais en annonçant une "mobilisation maximale" de tous les outils pour le résorber.

Reçu par François Hollande, mercredi 26 décembre, à l'Elysée, Michel Sapin a promis une "mobilisation maximale" de tous les outils contre le chômage. Façon pour le ministre du Travail de laisser entrevoir des mauvais chiffres de demandeurs d'emploi pour novembre, publiés ce jeudi soir, par son ministère.

Le nombre d'inscrits à Pôle emploi devrait encore progresser, et ce pour le 19eme mois consécutif. Fin octobre, ils étaient 4,58 millions, dont une petite moitié seulement indemnisée. En deux mois, leur nombre a augmenté de 45 000 inscrits, en particulier sous l'effet de plans sociaux.

"Je ne suis pas là pour faire de la comptabilité", a lancé, hier, quelque peu agacé Michel Sapin à propos de cette évolution. Les chiffres sont pourtant inquiétants pour le gouvernement. Vendredi, dans son rapport annuel, le FMI estimait que le chômage s’élèvera à 10,2% de la population active en 2012, et jusqu’à 10,6% en 2013. Des prévisions qui peuvent sembler en apparence pessimistes mais qui, dans les faits, sont inférieures aux projections de l’Insee. Cette dernière table, en effet, sur une montée du chômage à 10,9% dès la mi-2013, un record depuis 1997.

Malgré ces chiffres, Jean-Marc Ayrault a réaffirmé, samedi 22 décembre, les prévisions plutôt optimistes de son gouvernement pour 2013. Quant à François Hollande, il a encore redit voici quelques jours, sur Europe 1 sa volonté de voir la courbe du chômage s'inverser d'ici à la fin de l'année 2013.

"J'ai fait de l'année 2013 une grande bataille pour l'emploi", a réaffirmé le chef de l'Etat, ce matin, en visite à Rungis. "A la fin de l'année 2013, nous devons inverser la courbe du chômage". "Je devais dans cette période de fêtes dire aux Français que nous devons être tous sur le pont pour le travail et la lutte contre le chômage".

Les chiffres de ce soir vont à l'évidence rendre l'objectif présidentiel très difficile à atteindre, malgré la mise en place des emplois aidés et autres contrats de génération sur lesquels mise le gouvernement pour inverser cette courbe. Quant au crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (Cice) qui doit prochainement entrer en vigueur, il ne créerait que 32 000 emplois en 2013 et 125 000 l'année suivante.

Patrick Coquidé