BFM Business

Beigbeder: "les créateurs doivent pouvoir réinvestir leurs profits dans d'autres entreprises"

Charles Beigbeder était l'invité de BFM Business jeudi 11 juillet.

Charles Beigbeder était l'invité de BFM Business jeudi 11 juillet. - -

Sur BFM Business ce jeudi 11 juillet, Charles Beigbeder, président de Gravitation et secrétaire national de l'UMP, revient sur l'investissement dans les PME. Selon lui, la France part de loin, mais le gouvernement va dans le bon sens.

"La situation est tragique". Sur BFM Business ce jeudi 11 juillet, Charles Beigbeder, président du groupe Gravitation, dresse le portrait de l'investissement dans les PME en France. "Nous partons de loin. Nous avons beaucoup d'atouts en France. Il faut essayer de positiver et surtout de pousser les pouvoirs publics à mener à bien les réformes structurelles en France".

Et il ajoute: "il y a 4 milles Business Angels en France contre 40.000 au Royaume-Uni et 400.000 aux Etats-Unis".

Dynamique positive

Néanmoins, même s'il est secrétaire national de l'UMP, il reconnait les efforts fait par le gouvernement. "Il y a eu des messages négatifs au début du quinquennat. Mais il y a eu les assises de l'entreprenariat avec un discours positif de François Hollande aux entrepreneurs". Et il avoue également que la situation ne date que de la présidence de François Hollande.

"Maintenant, il faut voir si les promesses seront tenues dans le projet de loi de finances 2014: fiscalité des plus-values, PEA-PME, assurance vie vers les PME, …", précise Charles Beigbeder.

Et il précise: "il faut tout faire pour que les créateurs d'entreprises, surtout lorsqu'ils réussissent, restent en France et réinvestissent leur profits dans d'autres entreprises. C'est une dynamique positive que nous n'avons pas encore en France. Mais le gouvernement semble en prendre conscience et bouge là-dessus".

BFM Business.com