BFM Business

Auto-entrepreneurs: "pas de cacophonie" selon Moscovici

Pierre Moscovici s'est voulu rassurant sur la réforme du statut d'auto-entrepreneur, alors que les couacs se multiplient au gouvernement.

Pierre Moscovici s'est voulu rassurant sur la réforme du statut d'auto-entrepreneur, alors que les couacs se multiplient au gouvernement. - -

Le ministre de l’Economie et des Finances, Pierre Moscovici, a assuré qu’il n’y avait "pas de cacophonie" au gouvernement concernant la réforme du statut d’auto-entrepreneur, ce lundi 3 juin, sur France Info. Jean-Marc Ayrault tranchera fin juin.

Malgré des déclarations contradictoires ces derniers jours, Pierre Moscovici, ministre de l’Economie et des Finances, est monté au créneau pour rassurer concernant la réforme du statut d’auto-entrepreneur, qui interviendra à la rentrée.

"Il n'y a pas de cacophonie", a-t-il affirmé sur France Info, ce lundi 3 juin, après les déclarations contraires, vendredi, de Jean-Marc Ayrault, et dimanche de la ministre de l'Artisanat Sylvia Pinel, sur la limitation de durée du statut.

"Les arbitrages seront rendus par le Premier ministre d'ici quelques jours, je pense dans la deuxième partie du mois de juin ou aux alentours de la mi-juin", a poursuivi le ministre de l’Economie.

Parfait accord entre Moscovici et Montebourg

"Le gouvernement n'a aucune intention de remettre en cause" le statut d'auto-entrepreneur, a rassuré Pierre Moscovici, même s’il a reconnu que certains excès avaient lieu. "L'idée c'est de maintenir un environnement favorable tout en corrigeant ce qui a pu ne pas fonctionner", a-t-il expliqué.

Même son de cloche chez Arnaud Montebourg, invité de BFMTV et RMC, ce lundi 3 juin. Le ministre du Redressement productif a expliqué que "le gouvernement n'a jamais voulu supprimer ce statut, mais l'encadrer", avant d’ajouter qu’il y avait "des dérives" dans cette activité.

Jean-Marc Ayrault avait annoncé, la semaine dernière, son intention d’appliquer la limitation du régime pour une période "de un à cinq ans" au seul secteur du bâtiment. Dimanche 2 juin, Sylvia Pinel est revenue sur cette déclaration en envisageant d’étendre cette mesure à d’autres secteurs.

A LIRE AUSSI:

>> Arnaud Montebourg: "Il y a des dérives dans l'activité des auto-entrepreneurs"

>> L'édito de Stéphane Soumier - "Auto-entrepreneurs, c'est à se les mordre!"

A.D. avec AFP