BFM Business

Viagra, cigarettes et parfums: le bilan des douanes européennes

Les douanes européennes font de moins en moins de saisies, mais ces  dernières sont plus importantes.

Les douanes européennes font de moins en moins de saisies, mais ces dernières sont plus importantes. - -

La Commission européenne vient de publier le bilan 2012 des saisies de contrefaçon en Europe. Les cigarettes et les biens en provenance de Chine sont à l’origine de la plupart des saisies.

Les douanes européennes ont saisi 39,9 millions d'articles suspectés d'être des contrefaçons aux frontières de l’Union européenne, en 2012. Ce qui représente une valeur marchande totale de près d’un milliard d’euros, selon le rapport annuel de la Commission européenne, publié ce lundi 5 août.

Mais au final, seuls 71% de ces biens saisis ont été détruits, car 13,7% sont en réalité des biens originaux, et, dans les autres cas, les propriétaires du droit d’auteur ne réagissent pas au signalement des douanes.

Deux tiers des contrefaçons viennent de Chine

-
- © -

Par rapport à 2011, le nombre d’articles saisis a chuté de près de deux tiers, de 114,7 millions à 39,9 millions. La valeur des saisies a aussi diminué, mais moins drastiquement. Elle est passée de 1,3 milliard d’euros en 2011 à 991,9 millions d’euros en 2012.

La Chine reste en tête des pays d’origine, avec presque deux tiers des saisies. Viennent ensuite les Emirats Arabes Unis, d’où proviennent 8,37% des marchandises saisies en Europe.

Chaque pays possède également sa spécialité dans la contrefaçon. Les denrées alimentaires proviennent essentiellement du Maroc, tandis que les alcools viennent eux de Grèce.

Les saisies aux services postaux se multiplient

Les cigarettes constituent l’essentiel des articles saisis, avec 30,86% des saisies. On retrouve ensuite les "marchandises diverses", qui vont des piles à la lessive, en passant par les matériaux d’emballage. Les vêtements, parfums et jouets représentent à peine 15% des saisies.

En 2012, l’essentiel de ces marchandises avaient été transportées par bateau. Les saisies par voie postale explosent également avec les achats sur l'Internet. Dans ce cas, il s’agit essentiellement de médicaments, dont le Viagra, mais on retrouve aussi des chaussures, des accessoires et de l’équipement high-tech.

L’essentiel du travail des douanes a eu lieu en Italie et à Malte, avec six millions d’articles saisis dans chaque pays.

Audrey Dufour