BFM Business

UE: Bruxelles demande aux Etats de renflouer le programme Erasmus

Erasmus a également inspiré des films, comme "L'Auberge espagnole" de Cédric Klapisch

Erasmus a également inspiré des films, comme "L'Auberge espagnole" de Cédric Klapisch - -

Ce programme, à court d’argent, accorde des bourses aux étudiants européens pour aller étudier à l'étranger. La Commission européenne demande ainsi une rallonge pour ce dispositif. Mais certains pays ne l'entendent pas de cette oreille.

Le programme Erasmus "est à court d’argent". Tels sont les mots du commissaire européen au Budget, Janusz Lewandoski, prononcés au début du mois.

Ce pourquoi, ce mardi 23 octobre, la Commission européenne a demandé aux Etats de l’Union européenne (UE) une rallonge de 8,9 milliards d’euros pour continuer à financer plusieurs programmes dont les bourses accordées par Erasmus. Celles-ci permettent aux étudiants européens d'effectuer jusqu'à un an d’étude dans un état européen qui n’est pas leur pays d’origine (voir encadré). La Commission parle d’un manque de 90 millions d’euros pour Erasmus.

Cette faillite s’explique, plus globalement, par le fait que le Budget 2012 voté à Bruxelles a été très nettement inférieur aux estimations de la Commission. Cette dernière demandait une somme de 132,7 milliards d’euros quand les Etats n’ont prévu de verser que 129,1 milliards. Il manque donc 3,6 milliards d’euros auxquels il faut rajouter les 5 milliards de déficit liée à l’année dernière. On retrouve ainsi quasiment les 8,9 milliards de rallonge demandés par Bruxelles.

Et Janusz Lewandoski a déjà prévenu que "la négociation va être tendue", car cette demande vient se télescoper avec les difficiles négociations en cours sur le budget 2013 et le budget pluriannuel de l’UE pour la période 2014-2020. Or certains Etats qui ont enclenché des réductions drastiques de leurs propres budgets nationaux, le Royaume-Uni en tête, sont réticents à mettre davantage la main au portefeuille. Il faut dire que 80% du budget de l’UE dépend des contributions des Etats-membres.

3 millions d'européen passés par Erasmus depuis 1987

Un contexte qui fait ainsi peser une véritable épée de Damoclès sur le programme Erasmus, dont le coût a eu tendance à se stabiliser (voir deuxième encadré) pour les étudiants français, à raison de 47,8 millions d’euros en 2011. Un chiffre comparable à l’Allemagne (50 millions).

Quant à l’importance du programme, sur les 3 millions d’étudiants européens qui sont partis étudier à l’étranger via ce programme depuis sa création en 1987, 380 000 sont français. En 2010, ils étaient 31 747 Français à avoir transité par Erasmus, ce qui représentait 2% du nombre total d’étudiant. Le double de 2009.

Le titre de l'encadré ici

|||Le coût des "Erasmusiens" français

En 2011, Erasmus a coûté, seulement pour les étudiants français, 47 887 519 euros. Moins cher qu’en 2008 mais beaucoup plus (2 millions environ) qu’en 2010.

Tout types de séjours confondus (stage, programmes intensifs, visites préparatoires) : Erasmus a coûté

- 48 401 592 d'euros en 2008

- 44 563 601 d'euros en 2009

- 45 094 626 d'euros en 2010

- 47 887 519 d'euros en 2011

Le titre de l'encadré ici

|||Le programme Erasmus

Dans le cadre de ses études, un étudiant ayant la citoyenneté européenne a la possibilité de partir de trois mois à 1 an dans une université étrangère. C’est l’établissement dont dépend l’étudiant en France qui s’occupe de tout le suivi. "L’Erasmusien" est alors exonéré de frais d’inscription dans l’université étrangère et peut éventuellement bénéficier d’une allocation Erasmus.

En plus des 27 pays de l’Union européenne, les étudiants ont également accès à la Croatie, l’Islande, le Liechtenstein, la Norvège, la Suisse et la Turquie.

BFMbusiness.com