BFM Business

Taux d'intérêt immobiliers : vers un nouveau plus bas historique !

Les taux d’intérêt des crédits immobiliers se rapprochent de leur minimum historique.

Les taux d’intérêt des crédits immobiliers se rapprochent de leur minimum historique. - -

Bonne nouvelle pour les acheteurs, les taux d'intérêt immobiliers devraient encore baisser ces prochaines semaines. Selon la Centrale de Financement on devrait même franchir de nouveaux records à la baisse d'ici l'été. De quoi adoucir un peu la flambée des prix dans les grandes villes.

Les planchers de 2016 ne sont déjà plus très loin avec des taux d'intérêt oscillant autour d'1% pour les meilleurs profils d'emprunteurs. Et selon la Centrale de Financement de nouveaux records historiques sont à prévoir. Entre la politique de taux bas de la Banque Centrale Européenne (BCE) et la stratégie commerciale des banques qui se fixent des objectifs toujours plus ambitieux, le courtier prévoit des taux à peine supérieurs à 0.5% sur 15 ans et 0.80% sur 20 ans. Du jamais vu en France ou évidemment chez nos voisins européens, précise la Centrale de Financement qui attend ces records d'ici le mois de juin.

Des taux déjà au plus bas sur les crédits longues durées

Les premières grilles reçues par les courtiers pour le mois d'avril montrent d'ailleurs encore de nouvelles baisses de taux. C'est ce dont témoigne notamment Vousfinancer.com. Un nouveau record a même déjà été franchi sur les crédits de 25 ans. Une durée qui est en train de devenir celle de référence à mesure que les emprunts s'allongent pour augmenter le pouvoir d'achat des ménages face à la hausse des prix. Le courtier Vousfinancer.com vient ainsi d'obtenir un taux inédit d'1.01% sur 25 ans. Certes il s'agissait là d'un couple de secondo-accédants plutôt aisé, mais même pour des profils plus modestes les taux atteignent des niveaux spectaculaires. Vousfinancer.com cite ainsi un autre emprunt à 1.10% sur 25 ans pour un couple de Saint-Etienne bénéficiant de 5.200 euros de revenus mensuels.

Des taux bas pour contrebalancer la flambée des prix 

Et si les taux sont aussi faibles c'est aussi pour maintenir le pouvoir d'achat immobilier des français face à la hausse persistante des prix. Selon le bilan trimestriel du réseau Century 21, ils ont encore progressé de 2,7% sur un an à l'échelle nationale. Grâce aux taux bas le marché reste extrêmement dynamique avec des ventes en hausse de 9,8% au premier trimestre par rapport à la même période l'an dernier. 

Paris toujours au bord de la surchauffe

Reste une exception : Paris. Ici, les prix flambent littéralement. Selon Century 21, la barre symbolique des 10.000 euros en moyenne par m² a été franchie au cours du premier trimestre, soit une hausse de 8% sur un an. En 10 ans, insiste le réseau, la progression des prix à Paris dépasse les 60%. Difficile dans ce contexte de maintenir une activité dynamique. Ainsi, indique Century 21, le nombre de transactions dans la capitale recule de 2,6% sur un an.

Marie Coeurderoy