BFM Business

Malgré les blocages, les banques alimentaires ont collecté 23 millions de repas

Cette année, les 130.000 bénévoles ont récolté 11.000 de produits alimentaires, contre 11.068 en 2017

Cette année, les 130.000 bénévoles ont récolté 11.000 de produits alimentaires, contre 11.068 en 2017 - Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP

Malgré les blocages des gilets jaunes et la fermeture de deux centres de collecte (La Réunion et le Vaucluse), l'opération de la Banque Alimentaire qui a eu lieu ce week-end a permis de collecter 11.000 tonnes de produits, soit 23 millions de repas.

Ce week-end, les gilets jaunes se sont rassemblés pour l’acte 3 de leur mouvement. Parallèlement, les bénévoles des banques alimentaires, vêtus d’un gilet orange étaient sur le terrain tout le week-end pour la 34e collecte annuelle. "Malgré les blocages, la récolte a été bonne, même exceptionnelle", a indiqué à BFMTV.com Jacques Bailet, président du réseau national des Banques alimentaires.

Cette année, les 130.000 bénévoles ont récolté 11.000 tonnes de produits alimentaires, contre 11.068 en 2017, soit environ 23 millions de repas via 9.000 points de collecte. Un score exceptionnel d'autant que deux départements, La Réunion et le Vaucluse, n’ont pas collecté à cause du mouvement. Mais dans d'autres, les dons ont battu des records. "Dans le Tarn, la collecte était en hausse de 18% et dans le Pas-de-Calais, un département pourtant marqué par la précarité, elle était en augmentation de 40%", signale Jacques Bailet.

Banque alimentaire
Banque alimentaire © Banque alimentaire

Pourtant, avec la reconduction des blocages le 1er décembre, l’affaire n’était au départ pas gagnée. "L’opération se prépare près d’un an à l’avance et nécessite des moyens humains et techniques importants, il n’était donc pas question de la décaler et nous avons bien fait", explique Jacques Bailet.

Ces dons profiteront aux deux millions de demandeurs qui font appel chaque année à l’aide des banques alimentaires pour se nourrir. Mais Jacques Bailet précise que la collecte n’est pas le seul moyen de soutenir l’action de l’association. "Nous acceptons aussi les dons financiers", signale le président de ce réseau qui compte 79 Banques Alimentaires en Métropole, à la Réunion et aux Antilles.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco