BFM Business

Mittal : Londres qualifie Montebourg de "sans-culotte"

BFM Business

Le maire conservateur de la capitale anglaise, Boris Johnson, s’en prend une fois de plus à l’Etat français ce mardi 27 novembre. En visite à New Dehli, le très blond occupant du City Hall de Londres a réagi aux propos d’Arnaud Montebourg sur ArcelorMittal ("nous ne voulons plus de Mittal en France") en moquant un gouvernement français de "révolutionnaires sans-culottes".

Boris Johnson s’est ainsi dit "stupéfait" du comportement "extravagant" du ministre du Redressement productif qui demande "qu'un investissement massif quitte la France". "Venez à Londres, mes amis", a-t-il ajouté, en français.

Ce n’est pas la première pique de Boris Johnson contre Paris. En octobre, il avait qualifié le système fiscal hexagonal de "tyrannie pire qu’en 1789". Il avait d’ailleurs assuré aux riches ménages français que Londres les accueillerait "à bras ouverts". Et en juin, le Premier ministre David Cameron, conservateur également, avait promis de "dérouler le tapis rouge" aux Français qui voudraient fuir la taxe à 75% sur les revenus.

Nina Godart