BFM Business

Marseille: contre l'habitat insalubre, la métropole propose en catastrophe un plan de 600 millions d'euros

Près de 1500 personnes ont récemment été évacuées à Marseille.

Près de 1500 personnes ont récemment été évacuées à Marseille. - Gerard Julien - AFP

Trois semaines après l'effondrement d'immeubles qui avait fait huit morts, la présidente de la métropole Aix-Marseille Provence a proposé un plan dont la moitié serait financé par l'État.

La présidente LR de la métropole Aix-Marseille-Provence Martine Vassal a proposé ce mercredi qu'un plan de 600 millions d'euros, financé par l'État et les collectivités territoriales, soit mis en place pour lutter contre l'habitat insalubre à Marseille.

"Que l'on ne se retrouve plus jamais dans cette situation", a déclaré l'élue lors d'une conférence de presse, trois semaines après l'effondrement d'immeubles qui avait fait huit morts, rue d'Aubagne, dans un quartier populaire du centre de Marseille.

Sur les 600 millions d'euros mobilisés, Martine Vassal, également présidente du conseil départemental des Bouches-du-Rhône, souhaite que l'État en prenne 229 millions, et la métropole Aix-Marseille-Provence autant, le reste étant réparti "entre les collectivités".

"Permis de confiscation"

La métropole a pour sa part pris plusieurs mesures "d'application immédiate" comme l'expertise d'une centaine d'immeubles frappés d'une déclaration d'arrêté de péril. Contre "les propriétaires voyous" et "les marchands de sommeil" qui n'effectuent pas les travaux nécessaires, Martine Vassal a aussi prôné l'instauration d'"un permis de confiscation" de leur bien.

La présidente de la métropole a par ailleurs annoncé le lancement d'"assises territoriales de l'habitat", chargées d'élaborer des propositions d'ici au printemps.

Depuis le drame de la rue d'Aubagne, la municipalité a fait évacuer 193 immeubles vétustes soit 1.482 personnes, selon un nouveau bilan publié mercredi.

Y.D. avec AFP