BFM Business

Les Français plébiscitent le programme économique de Juppé

Les principales mesures du maire de Bordeaux remportent l'adhésion des Français

Les principales mesures du maire de Bordeaux remportent l'adhésion des Français - Éric Feferberg

"Les différentes mesures proposées par le maire de Bordeaux recueillent les faveurs d'une grande majorité de Français, selon un baromètre Odoxa publié ce jeudi 12 mai. À l'exception de la suppression de l'impôt de solidarité sur la fortune, que même les sympathisants de droite ne veulent pas."

Le projet de loi Travail a beau provoquer de nombreux débats, contestations et manifestations, les Français semblent plus libéraux qu'on peut le penser de prime abord.

Pour preuve, le cabinet Odoxa a sondé(*) leur avis sur les principales mesures d'Alain Juppé, candidat les Républicains à la primaire de la droite, qui sont pour le moins libérales. Et la grande majorité d'entre elles remporte l'adhésion des Français. "La part de Français se déclarant favorables aux mesures proposées par Alain Juppé est en moyenne de 58,5% pour les 6 mesures testées", relève Gaël Sliman, le président d'Odoxa dans sa note de synthèse.

Une baisse de la fiscalité de l'épargne populaire

Dans le détail, la mesure qui recueille le plus d'échos favorables reste l'allègement de la fiscalité de l'épargne avec 74% d'approbation (68% pour les sympathisants de gauche et 80% pour ceux de droite). Il faut croire que les Français n'ont guère apprécié l'alignement de la fiscalité du capital sur celle du travail décidé par François Hollande.

Suivent la réduction du taux d'impôt sur les sociétés pour le ramener au niveau de la moyenne européenne (70% d'opinions favorables), et la liberté donnée aux entreprises de décider du retour au 39h de travail par semaine ou de conserver les 35h (66%).

Alain Juppé compte également laisser les syndicats continuer à gérer la Sécu, un marqueur important puisque d'autres candidats Les Républicains (LR) veulent changer la donne. Du coup cette mesure est moins populaire (58% d'approbation) en raison surtout du refus au niveau des sympathisants de droite (49% d'avis favorables). Sans trop de surprise, la suppression de 300.000 fonctionnaires via le non-remplacement de départs en retraite obtient un score modeste de 53%, en raison de la désapprobation des sympathisants de gauche (35% sont pour) alors que la mesure est applaudie à droite (71%).

-
- © -

La suppression de l'ISF, seul point noir

Un seul point du programme économique d'Alain Juppé est rejeté: la suppression de l'impôt de solidarité sur la fortune. Une mesure qui fait chou blanc, avec 70% de refus et ce aussi bien à gauche (81%) qu'à droite (57%).

Reste que si les Français sont globalement d'accord avec les idées du maire du Bordeaux, ils en attendent plus. "Bonnes mais plus 'rustines' que de nature à transformer notre modèle…tel semble être le sentiment des Français à l'égard des mesures économiques proposées par Alain Juppé", commente Gaël Sliman. 54% des Français considèrent ainsi que le programme de l'ex-Premier ministre n'apportera pas le "choc" nécessaire pour remettre la France sur les bons rails.

(*) Sondage réalisé sur un échantillon de 1.011 personnes entre les 5 et 6 mai 2016 avec la méthode des quotas.

J.M.