BFM Business

La France frôle les 3 millions de chômeurs

-

- - -

Le chômage bat des records en France, selon les derniers chiffres du ministère du Travail publiés lundi soir. Plus de 41 000 demandeurs d'emploi supplémentaires se sont inscrits à Pôle Emploi en juillet, soit une augmentation de 1,4% par rapport à juin.

François Hollande et son gouvernement peuvent se préparer à une rentrée sociale délicate: les chiffres du chômage explosent dans des proportions jamais atteintes depuis plus de 3 ans. La France doit faire face à la plus forte augmentation du chômage depuis avril 2009.
En un mois, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A (sans emploi, même à temps partiel) a augmenté de 1,4%. Cela représente 41 300 demandeurs d'emploi supplémentaires au mois de juillet par rapport à juin, autrement dit 1300 chômeurs de plus chaque jour.
Ces mauvais chiffres doivent amener le gouvernement à une certitude: avec 2 987 000 chômeurs inscrits à Pôle Emplois et à ce rythme, la barre des 3 millions sera franchie le mois prochain.

15 mois de dégradation continue de l'emploi

Cela fait 15 mois maintenant que ce chiffre est en constante hausse, mais ce mois de juillet marque une nette aggravation de la situation sur le marché du travail.
Les plans sociaux de grande ampleur se sont multipliés au cours des derniers mois, notamment chez Peugeot et à Air France. Mercredi encore, Carrefour devrait présenter une série de plans de départs volontaires.
Sur un an, le nombre de demandeurs d'emploi fait un bond de 8,5% pour la seule catégorie A (sans aucune activité). Aucune région française n'est épargnée, mais la Bretagne paie le plus lourd tribut dans la dégradation des chiffres: le chômage y a bondi de plus de 12% en un an. Plus particulièrement, c'est dans la région Nord-Pas-de-Calais que les jeunes de moins de 25 ans sont les plus touchés.

Près de 5 millions d'inscrits, toutes catégories

En incluant les inscrits à Pôle emploi exerçant une activité réduite (catégories B et C), 4,453 millions de personnes cherchent du travail dans l'Hexagone, soit une hausse de 58 300 personnes par rapport à juin (+1,3%).
Enfin, en incluant les DOM-TOM, 4,733 millions de personnes étaient recensées fin juillet, dont 3,232 millions sans aucune activité (catégorie A).
Sur un an, l'augmentation en métropole est de 8,5% pour la seule catégorie A (sans aucune activité) et approche les 8% pour le nombre d'inscrits exerçant ou non une activité réduite (catégories A, B et C).

Les seniors et les chômeurs longue durée en 1ère ligne

Les seniors et les chômeurs de longue durée sont les plus touchés ce mois-ci. Le nombre d'inscrits de plus de 50 ans dans les trois catégories, 932 300 personnes, a augmenté de 1,8% en un mois, et de 15,3% en un an. Il est reparti à la hausse depuis février.
Le chômage de très longue durée vire au rouge écarlate, avec une augmentation de 1,9% en un seul mois, et de près de 22% en un an. Ainsi, 468 500 personnes cherchaient un travail depuis plus de trois ans en métropole, 1,7 million de personnes étant inscrites au total depuis un an au moins.

La Rédaction