BFM Business

"L'euro a été une erreur" selon le prix Nobel Joseph Stiglitz

Le Nobel de l'Economie Joseph Stiglitz a critiqué l'euro et la troïka devant des étudiants italiens.

Le Nobel de l'Economie Joseph Stiglitz a critiqué l'euro et la troïka devant des étudiants italiens. - -

Le lauréat 2001 du Nobel de l'Economie a déclaré devant un parterre d'étudiants italiens d'une université romaine, le 7 mai, que "l'euro a été une erreur" mais sur laquelle il est trop tard pour revenir.

"L'Euro a été une erreur". La déclaration ne vient pas d'un quelconque démagogue mais d'une sommité en matière d'Economie: le lauréat du prix Nobel en 2001, l'économiste Joseph Stiglitz. Devant des étudiants italiens de l'université Guido Carli à Rome, il a condamné l'adoption de la monnaie unique européenne, tout en estimant qu'il était trop tard pour revenir en arrière, rapport le Huffington Post italien le 7 mai.

L'Américain, connu pour ses critiques acerbes du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale, a estimé que l'euro ne fonctionnait pas. "Pourquoi n'a-t-il pas marché? Comment corriger le tir": voilà les questions qui se posent aujourd'hui, selon lui.

Les prévisions erronées de la Troïka

Les Etats-membres doivent désormais mettre en place des réformes pour "harmoniser le tissu européen". La zone euro devrait notamment instaurer "une politique fiscale commune, une mise en commun de la dette, une union bancaire et une politique de croissance".

Il met aussi en garde. Si l'Europe n'adoptait pas ces réformes communautaires, elle risquerait des "scénarios douloureux pour les pays membres". L'Allemagne pourrait d'ailleurs être la première à quitter l'Union monétaire, a-t-il envisagé.

Comme il en a coutume, il a répété que l'austérité "n'est pas la bonne recette pour enrayer la crise" et a fustigé les experts de la troïka, qu'il a accusé de présenter des prévisions erronées et de "blâmer les victimes plutôt que de reconnaître leurs erreurs".

N.G.