BFM Business

L'étonnant rebond du moral des investisseurs allemands, au plus haut depuis mars 2006

-

- - Boris Roessler / POOL / AFP

L'indice de l'institut ZEW avait plongé pendant la crise, avant de remonter en flèche. Les sondés sont de plus en plus confiants dans le fait que "le plus bas conjoncturel sera dépassé cet été", souligne le président de l'institut.

Le moral des investisseurs allemands est encore remonté en mai pour retrouver son plus haut niveau depuis mars 2006 après avoir plongé en raison de la pandémie de coronavirus, selon l'enquête mensuelle de l'institut ZEW.

L'indicateur, particulièrement instable, basé sur l'interrogation de 191 analystes et investisseurs, a progressé de 12,4 points sur un mois pour s'établir à 63,4 points alors qu'il avait atteint -49,5 points en mars.

Les sondés sont de plus en plus confiants dans le fait que "le plus bas conjoncturel sera dépassé cet été", note Achim Wambach, président de l'institut, cité dans un communiqué. Il s'agit de la troisième progression de suite pour la confiance des investisseurs.

Progression lente

"L'amélioration reflète probablement la levée des mesures de confinement ainsi que l'action des banques centrales et des gouvernements" pour soutenir l'économie, estime Carsten Brzeski, économiste chez ING.

La composante du baromètre mesurant la confiance dans la situation économique actuelle est remontée pour la première fois depuis janvier, atteignant -83,1 points après un plus bas à -93,5 en mai et une spectaculaire chute en avril.

Le gouvernement allemand s'attend en 2020 à une baisse de 6,3% du produit intérieur brut (PIB), avec une chute au deuxième trimestre.

Alors que la conjoncture devrait rebondir au deuxième semestre, les investisseurs "ne s'attendent au troisième et quatrième trimestre qu'à une progression relativement lente de l'activité économique", note M. Wambach.

TL avec l'AFP