BFM Business

L'autorité bancaire européenne va quitter Londres pour Paris

Paris a été choisie.

Paris a été choisie. - Kenzo Tribouillard - Paris

Sur les huit villes candidates, Paris, Francfort et Dublin sont arrivées en tête du premier tour. C'est finalement Paris qui a été choisie pour accueillir l'autorité bancaire européenne.

Huit villes étaient candidates pour accueillir l'autorité bancaire européenne. À partir de mars 2019, l'ABE doit en effet quitter son siège de Londres, après le divorce entre le Royaume-Uni et l'Union européenne.

Bruxelles, Dublin, Francfort, Luxembourg, Prague, Paris, Varsovie et Vienne étaient intéressées. Paris (34 points), Francfort (32 points) et Dublin (28 points) sont arrivées en tête au premier tour de scrutin, où un plus grand nombre de points pouvait être distribués. Francfort a été éliminée au second tour avec seulement 4 voix, contre 10 pour Paris et 13 pour Dublin.

Tirage au sort

Selon une source diplomatique, la capitale française a été tirée au sort face à Dublin, les deux villes ayant enregistré le même nombre de voix au troisième tour de vote, auquel participaient des ministres des 27 pays qui resteront dans l'Union.

Au premier tour, chaque pays dispose de six points pour chaque agence, dont trois à donner à son premier choix, deux à son deuxième choix et un à son troisième choix. Un candidat ne peut l'emporter lors du premier round qu'à condition d'avoir été le premier choix d'au moins 14 pays. Sinon, un second tour a lieu entre les trois candidats ayant eu le plus de points, voire un troisième tour, chacun avec des règles différentes.

Emmanuel Macron a immédiatement réagi en déclarant que l'autorité bancaire européenne en France constitue "la reconnaissance de l'attractivité et de l'engagement européen de la France".

D. L.