BFM Business

Jean-Marc Ayrault relance le Smic européen

Jean-Marc Ayrault veut éviter les distorsions de concurrence par l'instauration d'un salaire minimum européen.

Jean-Marc Ayrault veut éviter les distorsions de concurrence par l'instauration d'un salaire minimum européen. - -

Le Premier ministre a de nouveau évoqué l'idée d'un salaire minimum applicable dans l'ensemble de l'Union européenne, vendredi 6 septembre. Un principe auquel François Hollande est très attaché.

L’idée d’un smic européen revient à nouveau sur le devant de la scène. Vendredi 6 septembre, Jean-Marc Ayrault a évoqué une idée déjà formulée par François Hollande il y a trois mois.

Le candidat social-démocrate à la chancellerie allemande, Peer Steinbrück, "propose un salaire minimum, mais cette question du salaire minimum, il faut qu'elle soit posée aussi à l'échelle de l'Europe", a ainsi souligné le Premier ministre, au micro de France Bleu Alsace.

"Lorsqu'on paye quatre euros un travailleur dans l'agriculture, comment voulez-vous que l'on s'aligne ?", a-t-il ajouté, jugeant nécessaire "de payer correctement les gens" et d'éviter "un salariat à deux vitesses".

Hollande a (presque) fait plier Merkel

"J'espère bien que nous allons avancer, que les Allemands vont avancer par leurs choix politiques", a poursuivi le chef du gouvernement, en référence aux élections législatives allemandes du 22 septembre. Il a appelé à des progrès "à l'échelle de l'Europe, sinon on n'y arrivera pas, sinon ce sont des distorsions de concurrence et là, effectivement, nos entreprises sont pénalisées".

En mai dernier, François Hollande avait déjà marqué sa volonté de ses diriger vers un salaire minimum européen. Un principe accepté ensuite par Angela Merkel, mais sous conditions. La chancelière souhaite un salaire minimum par branche, et non pas un montant généralisé, comme son adversaire social-démocrate.

Malgré tout, la volte-face d’Angela Merkel, en pleine campagne électorale, constitue une avancée majeure. En avril, elle avait en effet déclaré que le Smic était responsable de la montée du chômage européen.

Y. D.