BFM Business

Prime d'activité: 1,25 million de nouveaux bénéficiaires en huit mois

À la fin août 2019, plus de 4 millions de Français bénéficiaient de la prime d'activité, dont 1,25 million de nouveaux allocataires.

À la fin août 2019, plus de 4 millions de Français bénéficiaient de la prime d'activité, dont 1,25 million de nouveaux allocataires. - Philippe Hughen-AFP

À la fin août, plus de 4 millions de Français bénéficiaient de la prime d'activité, dont 1,25 million de nouveaux allocataires, révèle la Secrétaire d'État Christelle Dubos dans un entretien au Figaro.

Le succès de la prime d'activité se confirme depuis la hausse de son montant et son élargissement décidé en décembre 2018 par Emmanuel Macron, à la suite de la crise des gilets jaunes. "Huit mois après, nous pouvons dire que cela a été un succès. Quatre millions de foyers français touchent désormais la prime d’activité", explique la secrétaire d'État Christelle Dubos dans un entretien au Figaro.

À la fin août, 1,25 million de bénéficiaires en plus ont été recensés depuis la réforme, dont 700.000 auraient pu en bénéficier avant la réforme qui a instauré son élargissement. "Rien qu’en janvier 2019, il y avait 800.000 demandes supplémentaires de prime d’activité. A date, le simulateur de la CAF (caisse d'allocations familiales, ndlr) est toujours en ligne, et a connu 22,8 millions de simulations depuis le début", explique le quotidien.

Un effort budgétaire de 3 milliards d'euros pour l'État

Le gain représenté est d'environ 90 euros par mois pour un célibataire touchant le Smic (1204 euros), sa prime d'activité étant passée de 151 à 241 euros mensuels. Son montant total atteint en moyenne 186 euros par personne, mais les montants perçus réellement varient nettement d’un ménage à l’autre, selon qu'on est célibataire sans enfants (241 euros), parent isolé salarié au Smic avec un enfant à charge (292 euros) ou un couple de salariés payés au Smic avec 2 enfants (407 euros), explique Le Figaro.

Pour l'État, ce bond des bénéficiaires et l'augmentation du montant de la prime d'activité représente un effort budgétaire très significatif. Cela représente un peu plus de 3 milliards d'euros en plus pour les finances publiques, soit 8,8 milliards prévus en 2019, contre 5,6 milliards l'an passé.

Pour la secrétaire d'État, "cette nouvelle prime d’activité fera baisser le taux de pauvreté de 0,5 point, et même de 0,9 point pour les familles monoparentales."

Frédéric Bergé