BFM Business

Manger cinq fruits et légumes par jour coûte cher aux familles à petit budget

Les prix des fruits ont baissé en 2019 mais ceux des légumes ont continué d'augmenter, selon le baromètre annuel publié lundi par l'association Familles rurales,

Les prix des fruits ont baissé en 2019 mais ceux des légumes ont continué d'augmenter, selon le baromètre annuel publié lundi par l'association Familles rurales, - Ludovic Marin-AFP

En zone rurale, les familles ont dû payer en 2019 de 117 euros à 222 euros par mois pour consommer chaque jour 400 grammes de fruits et légumes. Selon l'observatoire 2019 des prix des fruits et légumes, ce budget représente 10 à 18% du SMIC selon le mode d'approvisionnement: un coût élevé pour une famille modeste.

Manger cinq fruits et légumes par jour est-il (presque) devenu un luxe en zone rurale? Selon le 13ème observatoire du prix des fruits et légumes de l'association Familles Rurales, pour respecter la recommandation du programme national nutrition santé (environ 400 grammes de fruits et légumes par jour), une famille de quatre personnes (2 adultes et 2 enfants) doit dépenser entre 117 euros et 222 euros par mois.

"Nous alertons depuis longtemps sur les difficultés du pouvoir d’achat dans ces zones où il y a peu de commerces, ce qui ne favorise pas la modération des prix par la concurrence" souligne Dominique Marmier, président de cette association de consommateurs dans le quotidien La Croix.

Le panier de produits "bio" est deux fois plus cher

Cette dépense représente entre 10 et 18% du SMIC mensuel, selon le mode d'approvisionnement, le budget le plus élevé étant celui des familles qui achètent des produits exclusivement "bio" dont le panier bio coûte deux fois plus cher.

"Difficile dans ces conditions de consommer ces produits pour les petits budgets, mais pas impossible", souligne l'association, "tout dépendra des produits choisis et de la surface de vente visitée".

Les prix des légumes à la hausse

Globalement les 116 relevés de prix effectués sur 8 fruits et 8 légumes (en juin et juillet 2019) dans 26 départements, montrent des hausses de prix plus importantes pour les légumes alors que les prix des fruits ont eu tendance à baisser.

En moyenne, les prix des fruits ont baissé de 4% sur un an (-8% pour le biologique) tandis que les étiquettes des légumes se sont renchéries de quelque 10% (+2% pour le bio).

Acheter 1 kg de fruits revient ainsi cette année en moyenne à 30 euros contre 31,25 euros en 2018. Le prix du kilo de légumes est quant à lui passé de 18 euros à 19,80 euros.

Dans le détail, les pommes et les pêches sont les fruits qui ont connu la plus forte baisse de prix (-16%), passant respectivement de 2,73 euros à 2,28 euros et de 3,30 euros à 2,77 euros. Les prix de la tomate ont eux grimpé à 2,45 euros le kilo (1,88 euro en 2018) et ceux de la pomme de terre ont atteint 1,81 euro (1,30 euro en 2018).

Les magasins spécialisés bio les plus chers

Des différences importantes de prix se font jour selon le canal de distribution. Le prix moyen d'un même panier de fruits ou légumes évolue de 42,34 euros dans des enseignes de hard-discount à 51,33 euros en supermarché, et jusqu'à 90,79 euros en magasin spécialisé bio.

Dans ce domaine, Famille rurales épingle parallèlement d'un "carton rouge" la grande distribution en matière de respect environnemental des produits bio quelle propose à la vante. L'association constate que 78% des produits biologiques vendus en hard-discount et 57% de ceux vendus en supermarchés sont victimes de "suremballage" telles que des pommes en barquettes ou un fruit vendu à l'unité sous plastique...

Frédéric Bergé avec AFP