BFM Business

Salaire des dirigeants des entreprises publiques revus à la baisse

BFM Business
C'était une promesse de campagne, les salaires faramineux dans le service public c'est bientôt terminé. Au nom de "l'exemplarité des élites politiques et économiques", les patrons des grandes entreprises publiques vont devoir accepter des baisses de salaire.

Désormais ils ne devront pas gagner plus de 20 fois le plus petit salaire de l'entreprise. Jean-Marc Ayrault a annoncé que cette baisse des rémunérations de grands patrons d'entreprises publiques sera appliquée "aux contrats en cours", 4 grands patrons sont concernés.

-
- © -

Ils ne devront pas gagner plus de 20 fois le plus petit salaire de l'entreprise

Henri Proglio, le patron d’EDF touche actuellement 1,6 million d’euros bruts par an, un salaire qu’il va devoir baisser de 70%. Et avec lui, ce sont trois autres dirigeants d’entreprises publiques qui vont devoir se serrer la ceinture : Jean-Claude Bailly, le patron de La Poste, -40%, Pierre Graf, celui d’Aéroports de Paris, -36% et Luc Oursel , le président d’Areva : -50%. Limiter ces salaires, c’était pour le gouvernement une question de justice sociale.