BFM Business

Les universités vont obtenir 1,3 milliard d'euros de la BEI

L'Université Lille-III, un des sites concernés par le Plan Campus.

L'Université Lille-III, un des sites concernés par le Plan Campus. - -

Le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, et son homologue à l'Enseignement supérieur et à la Recherche, Geneviève Fioraso, signent, ce lundi 3 février, un protocole d'accord avec la Banque européenne d'investissement portant sur le programme "Plan Campus".

L'exécutif s'attèle à renforcer l'université. Vendredi 31 janvier, François Hollande annonçait que deux milliards d'euros du deuxième programme d'Investissements d'avenir seraient consacrés à des "initiatives d'excellence" pour former de nouveaux pôles régionaux de recherche universitaire.

Nouvelle étape ce lundi 3 février. Le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, et son homologue à l'Enseignement supérieur et à la Recherche, Geneviève Fioraso, se déplacent à Lille pour signer un accord avec la Banque européenne d'investissement (BEI) relatif au programme "Plan Campus".

Le texte sera ainsi paraphé en présence de Philippe Fontaine, le vice-président de la BEI. Cette dernière s'est, selon son site internet, engagée pour un montant total de 1,3 milliard d'euros jusqu'en 2017 alors qu'elle estime que le coût total du programme à 2,65 milliards d'euros.

Treize sites de renommée mondiale

Le gouvernement Ayrault tente de redonner un coup de fouet à la réalisation de ces "Plans campus", une initiative lancée en 2008 qui a pour objectif de faire émerger treize sites universitaires de renommée mondiale.

Le protocole d'accord "permettra d’accélérer la réalisation des opérations Campus et la construction de Campus d’avenir", explique le ministère des Finances. Il s'agit avant tout de rénover les infrastructures et l'immobilier des universités. Celles de Lille-II et Lille-III seront prises comme exemple, ce lundi.

En outre, "le projet renforcera les liens avec l'économie car un cinquième des coûts d'investissement prévus contribuera directement à l'amélioration des infrastructures de R&D des universités", rappelle la BEI.

Ce projet s'inscrit également dans la dynamique d'investissement de la BEI qui en 2013 a pratiquement doublé le montant des fonds engagés en France, à 7,8 milliards d'euros, soit 80% de plus qu'en 2012.

J.M.