BFM Business

Les députés alourdissent la taxe sur les transactions financières

Les députés ont voté jeudi en séance une hausse du taux et un élargissement de l'assiette de cette contribution propre à la France. Paris Europlace dénonce "une décision incohérente".

C'est un mauvais signal envoyé aux investisseurs. En pleine opération séduction après le Brexit. Les députés ont décidé d'augmenter la taxe sur les transactions financières qui constitue une spécificité française.

Davantage de transactions seront désormais concernées. Les députés ont, en effet, décidé de taxer les transactions intra-day, c'est à dire celles réalisées sur une seule journée, qui étaient jusqu'à présent exemptées. Ensuite, l'ensemble des transactions seront plus lourdement taxées, le taux passant de 0,2% à 0,3%.

Une décision "incohérente"

Alors que le projet européen de taxe sur les transactions financières mis en place par 10 pays, dont l'Allemagne, bute encore sur toutes sortes de détails techniques, la France doit être le chef de file, considèrent les députés. En attendant, la France est le seul pays avec l'Italie à avoir instauré une telle mesure. Francfort, Luxembourg, Amsterdam... Aucun autre de nos concurrents dans la course à l'attractivité n'a mis en place une telle mesure.

Paris Europlace, l'organisation chargée de promouvoir la place de Paris, a publié un communiqué mercredi pour manifester son "inquiétude". Elle dénonce un vote pris "sans concertation et de manière incohérente" et reproche aux députés de ne pas avoir "attendu le résultat des discussions européennes".

Caroline Morisseau, édité par J.M.