BFM Business

La prime sur les petites retraites en train d'être versée

Les retraités les plus modestes vont recevoir ces jours-ci une prime exceptionnelle de 40 euros.

Les retraités les plus modestes vont recevoir ces jours-ci une prime exceptionnelle de 40 euros. - Doulkeridis Book -cc- Flickr

Le geste de 40 euros promis par le gouvernement aux retraités les plus modestes est en train de se concrétiser ces jours-ci. Six millions de retraités sont concernés.

Pile-poil entre une manifestation de retraités et les deux tours des départementales. C'est du 18 au 22 mars que sera versée la prime de 40 euros sur les petites retraites, selon RTL. A l'origine, elle devait intervenir en janvier ou février 2015. En cause, un "problème technique" rencontré par les caisses de retraites pour identifier les bénéficiaires, raconte un conseiller de l'Elysée dans Le Parisien. 

Cette mesure avait été promise par le Premier ministre Manuel Valls à l'automne 2014. "40 euros ce n'est pas grand-chose, mais cela permet de maintenir les retraites au niveau du coût de la vie et de ne pas voir ces retraites baisser, conformément à l'engagement que j'avais pris", avait déclaré le Premier ministre.

Le cadre de ce dispositif avait ensuite été publié au Journal Officiel en décembre 2014. Mais depuis, les retraités les plus modestes n'avaient toujours pas vu arriver le coup de pouce annoncé.

Un moyen pour que les petites pensions ne baissent pas

Cette "prime exceptionnelle" concerne les six millions de retraités dont la pension est inférieure ou égale à 1.200 euros mensuels. Elle consiste en un versement unique. Cette mesure avait été décidée pour compenser la non-réévaluation à la hausse des pensions en 2014 en raison de la faible inflation.

Habituellement, le montant des pensions de retraites est recalculé chaque automne en fonction de l'inflation. En 2014, il aurait dû baisser en raison de deux facteurs. Le premier: l'inflation a décru en zone euro. Le deuxième: la revalorisation intervenue en amont l'année dernière s'est finalement révélée plus importante que le montant de l'inflation. Mais il n'était pas question pour l'exécutif de baisser les pensions.

Le minimum vieillesse a en outre été augmenté de 8 euros par mois, à 800 euros, contre 792 actuellement. Entre 500.000 et 600.000 retraités seront concernés. Ces deux aides devaient coûter 250 millions d'euros. Une dépense "financée par des économies", avait assuré Manuel Valls. 

N.G.