BFM Business

La CGT en "total désaccord" avec les mesures fiscales de Valls

La CGT estime qu'il aurait été plus judicieux de privilégier une baisse de la TVA.

La CGT estime qu'il aurait été plus judicieux de privilégier une baisse de la TVA. - -

L'organisation syndicale a manifesté son mécontentement, vendredi 16 mai, après l'annonce de mesures exemptant 1,8 million de foyers de l'impôt sur le revenu. Selon elle, une baisse de la TVA aurait dû être privilégiée.

Quoiqu'il arrive, Manuel Valls aura sans doute du mal à convaincre la CGT. L'organisation syndicale s'est en effet dit en "total désaccord" avec les mesures fiscales annoncées par le Premier ministre, vendredi 16 mai, qui visent à exempter 1,8 million de ménages de l'impôt sur le revenu dès 2014.

"La réforme fiscale, indispensable, doit concerner l'ensemble de la population" et "tout le système fiscal: particuliers, entreprises, fiscalité locale, TVA, fiscalité écologique", estime ainsi la CGT dans un communiqué.

"Plus judicieux de s'attaquer à la fiscalité indirecte"

Pour la centrale, "réduire les mesures au seul champ de l'impôt sur le revenu, impôt juste et redistributif est une erreur" et il "serait plus judicieux de s'attaquer à la fiscalité indirecte et singulièrement à la TVA".

"Il est impératif de relancer la demande pour pouvoir relancer l'économie", estime la CGT, qui réclame "une augmentation significative des revenus, le dégel du point d'indice dans la fonction publique et l'augmentation du SMIC à 1.700 euros".

Y. D .avec AFP