BFM Business

La baisse d'impôt de Hollande, peau de chagrin

Le geste fiscal de 2014 devrait être pérénnisé en 2015

Le geste fiscal de 2014 devrait être pérénnisé en 2015 - -

Lors de son interview du 14 juillet, le chef de l'Etat a promis une nouvelle fois une baisse d'impôt en 2015. Mais en restant très prudent sur son ampleur et sur les foyers concernés.

François Hollande a clairement douché les espoirs de ceux qui attendaient un vrai geste en faveur des classes moyennes. Il y a aura bien un geste supplémentaire, a-t-il confirmé le 14 juillet, mais seulement pour quelques centaines de milliers de Français.

Le président a d'ailleurs précisé à quel point il fallait être prudent. L'impôt est un sujet sensible! Et chacun a tendance à considérer qu'il fait partie de la classe moyenne. "Je ne veux pas promettre, a-t-il dit, ce qu'il n'est pas possible de tenir".

Le message est clair: le gouvernement n'a pour l'instant aucune marge de manoeuvre pour aller plus loin.

Reprise fragile

François Hollande a d'ailleurs insisté pour dire à quel point la reprise était fragile. Dans ce contexte, il est surtout revenu sur le geste déjà consenti par le gouvernement. Dès septembre, a-t-il répété, plus de 3 millions de Français vont soit voir leurs impôts baisser soit cesser d'en payer.

En guise de baisse d'impôts en 2015, le gouvernement devrait surtout se contenter de pérénniser ces mesures.

Caroline Morisseau