BFM Business

L'Etat-actionnaire sera mieux rémunéré en 2013

Bercy espère percevoir 7 milliards d'euros de dividendes en 2013

Bercy espère percevoir 7 milliards d'euros de dividendes en 2013 - -

L'Etat devrait engranger 7 milliards d'euros de dividendes en 2013 au titre de ses participations dans des entreprises publiques. C'est moins qu'en 2011, mais nettement mieux qu'en 2012.

Il n'y a pas que des mauvaises nouvelles dans le projet de budget pour 2013. Ainsi, l'Etat va récupérer 2,6 milliards de plus qu'en 2012 au titre des dividendes qu'il percevra de ses participations dans des entreprises ou des établissements financiers.

Le montant total de ces dividendes devrait ainsi atteindre 7 milliards d'euros contre 4,4 milliards en 2012. Ce chiffre est cependant inférieur à ceux de 2010 et 2011, qui étaient respectivement de 7,9 et 7,8 milliards.

EDF, GDF Suez et les autres

L'Etat est actionnaire de plusieurs grands groupes publics ou privatisés : EDF, GDF Suez, Areva, Renault, Air France....A ce titre, il devrait percevoir, selon Bercy, 4,3 milliards d'euros de dividendes en 2013 contre 3,1 milliards en 2012. Comme les années précédentes, les plus gros contributeurs devraient être EDF et GDF Suez.

L'an dernier, le taux moyen de rendement de ces participations s'établissait à 3,27%. Le gouvernement ne s'attend pas pour 2013 à une amélioration de ce taux. L'augmentation des rentrées d'une année sur l'autre s'explique par le fait que certains groupes comme GDF Suez ont versé cette année leur dividende sous forme de titres et non en numéraire. Cette pratique ne devrait pas se reproduire en 2013.

La Caisse des dépôts à la rescousse

Quant aux participations de l'Etat dans les établissements financiers, principalement la Banque de France, la Caisse des dépôts et la Caisse nationale de prévoyance, elles lui rapporteront 2,3 milliards contre 1,1 milliard cette année.

Ce résultat s'explique par la hausse de 600 millions du dividende versé par la Banque de France et autant pour la Caisse des dépôts. Par ailleurs, celle-ci versera à l'Etat 368 000 euros en compensation de l'Impôt sur les sociétés qu'elle ne paie pas.

Le titre de l'encadré ici

|||Valeur des principales participations de l'Etat (valorisation au 31/11/2011, en milliards d'euros)

> Banque de France : 26,3
> EDF : 26
> CdC : 24,5
> GDF Suez : 12,1
> France télécom : 9,1
> SNCF:  7
> La Poste : 5,2

Source : loi de règlement 2011

Patrick Coquidé