BFM Business

Fabius: "ce sont les entreprises qui créent richesse et emplois"

Laurent Fabius plaide ce 10 janvier pour une baisse des prélèvements

Laurent Fabius plaide ce 10 janvier pour une baisse des prélèvements - -

Le ministre des Affaires étrangères et ancien titulaire de Bercy sous Jospin plaide dans une interview aux Echos de ce 10 janvier pour une baisse des impôts pour permettre une baisse rapide des charges des entreprises.

Mais de quoi se mêle-t-il ? Dans une interview aux Echos de ce 10 janvier, le ministre des Affaires étrangères plaide pour davantage de compétitivité des entreprises: " elle est in-dis-pen-sable", lance Laurent Fabius. "Ce sont les entreprises qui créent richesse et emplois, même s'il faut aussi des mesures d'accompagnement qui sont utiles pour l'emploi".

Celui qui a été ministre de l'Economie sous Lionel Jospin de 2000 à 2002 ajoute: la France a ses faiblesses, " le poids de la fiscalité, les rigidités, les complexités... Il faut écouter ce que nous disent les représentants des groupes étrangers installés en France".

Il plaide donc pour "la nécessaire sobriété dans nos dépenses publiques, condition de l'allégement des impôts et des charges". Un peu plus loin, il ajoute: "La diminution des impôts, nous l'avons pratiquée par exemple tout au début des années 2000, la France s'en est plutôt bien portée". De qoui faire plaisir à la gauche de la gauche!

Virage social-libéral

Laurent Fabius revient également sur la question d'un tournant social-libéral de François Hollande, en particulier avec sa volonté de réduire les charges des entreprise avec son pacte de responsabilité. "La gauche réformiste n'a jamais eu pour objectif que je sache d'augmenter systématiquement les impôts ou de récuser la compétitivité !", affirme-t-il.

" Je considère que le chef de l'Etat indique la stratégie économique indispensable aujourd'hui pour le redressement de la France", renchérit l'ancien Premier ministre de FRançois Mitterrand. On attendait pas moins du numéro deux du gouvernement.

P.C