BFM Business

Engie : « aucun signe » d’une cession rapide de l’Etat

De récentes rumeurs annoncent un nouveau désengagement de l’Etat dans le groupe énergétique. Invité de 12H, l’Heure H, le président d’Engie Jean-Pierre Clamadieu se veut rassurant.

Après ADP et FDJ, l’Etat va-t-il accélérer les cessions d’actifs dans Engie. Un désengagement à hauteur de 10% de ses parts serait envisagé. Pas d’inquiétude pour Jean-Pierre Clamadieu, président d’Engie, invité sur le plateau de 12H, l’Heure H. « L’Etat est un bon actionnaire » assure-t-il. « Je n’ai aucun signe qui me donne à penser que l’Etat va souhaiter trouver des solutions rapides. »

« Il y a la flexibilité qui peut se faire de plein de manières » reconnait-il. « Nous avons un dialogue ouvert avec l’Etat mais aucun signe qui donne à penser que l’Etat va se précipiter pour réduire sa participation. »