BFM Business

Ces villes où la proportion d'habitants qui paient l'ISF est la plus forte

L'ISF disparaîtra l'an prochain

L'ISF disparaîtra l'an prochain - Damien Meyer - AFP

INFOGRAPHIE – La direction générale des finances publiques a publié ses statistiques 2016 sur l'ISF. Dans le VIIe arrondissement de Paris et à Neuilly-sur-Seine, près de 10% des habitants est soumis à l'impôt de solidarité sur la fortune.

L'ISF va bientôt changer de forme pour devenir l'IFI, l'impôt sur la fortune immobilière, restreint au patrimoine immobilier. Ce changement modifiera-t-il la répartition géographique des assujettis à cet impôt sur la fortune? Pas sûr.

Car pour le moment les grandes villes (plus de 20.000 habitants) qui affichent la plus grande proportion de contribuables assujettis à l'ISF sont concentrées en Île-de-France.

En croisant les données publiées par la direction générale des finances publiques et celles de l'Insee sur la population des communes françaises nous avons ainsi pu établir un classement.

Il en ressort que parmi les 30 villes où l'on observe le plus fort taux de contribuables assujettis à l'ISF, 28 sont situées dans la région francilienne. Les deux exceptions étant Biarritz (28ème rang) et Saint-Raphaël (29ème) avec respectivement 24 et 23 assujettis à l'ISF pour 1000 habitants.

14.000 contribuables dans le XVIe arrondissement de Paris

La palme revient aux habitants du septième arrondissement de Paris où un habitant sur 10 paie l'ISF (104 pour 1000). À Neuilly-sur-Seine et dans le VIe arrondissement, la situation est presque identique (95 et 92 pour 1000). Dans le XVIe arrondissement, où le taux est de 87 pour mille, 14.346 habitants étaient redevables de l'ISF l'an passé, soit l'équivalent d'une ville comme Saint-Jean-de-Luz. De fait, onze arrondissements de Paris sont classés dans le "top 20". À leurs côtés, on trouve des villes de la riche banlieue parisienne comme Saint Cloud (9e, 47 pour 1000), Sceaux (11e 37 pour 1000), Saint Mandé (13e, 37 pour 1000) et Boulogne-Billancourt (15e, 33 pour 1000) ou encore Saint-Germain-en-Laye (17e, 32 pour 1000) et Versailles (18e 31 pour 1000).

Cette hyper-concentration francilienne reflète l'envolée des prix de l'immobilier. Selon les chiffres des notaires, la valeur du mètre carré dans l'ancien a été multipliée par 3,34 entre 1996 et 2013, contre 2,6 sur la même période pour l'ensemble des logements anciens en France.

Au-delà de l'Île-de-France, le littoral méditerranéen est plutôt bien représenté avec notamment Saint-Raphaël, Mandelieu-la-Napoule, Cannes ou encore Aix-en-Provence qu'on retrouve dans le top 50. À Monaco, "seulement" 578 personnes paient l'ISF pour 37.550 habitants. Si les citoyens de la principauté monégasque ne sont soumis à aucun impôt sur la fortune ce n'est toutefois pas le cas pour les résidents français qui restent soumis à l'ISF comme l'a d'ailleurs confirmé un arrêt de la CEDH en 2015. Les Français ne représentent cela dit qu'un quart de la population monégasque?

Emeline Gaube, avec J.M.