BFM Business

Budget de la Défense: Le Drian "assume les choix" du gouvernement

Jean-Yves Le Drian a présenté la future loi de programmation militaire 2014/2019, ce jeudi 3 octobre.

Jean-Yves Le Drian a présenté la future loi de programmation militaire 2014/2019, ce jeudi 3 octobre. - -

Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense, a défendu, jeudi 3 octobre, la future loi de programmation militaire pour la période 2014-2019, qui doit être discutée dès la fin octobre au Parlement.

Un effort financier maintenu mais des effectifs en moins. Voilà en résumé ce que Jean-Yves Le Drian a rappelé, ce jeudi 3 octobre, en présentant la future loi de programmation militaire 2014/2019 qui sera examinée au Parlement à partir d'octobre.

Le ministre de la Défense a d'abord profité de son intervention pour annoncer la dissolution d'un régiment de l'armée de terre, à Carpiagne dans les Bouches-du-Rhône, ainsi que la baisse d'activité de cinq sites de l'Armée de terre ou de l'aviation.

Le 4e Régiment de dragons (RD) et ses chars Leclerc, installé sur le camp militaire de Carpiagne, près de Marseille, sera ainsi dissout en 2014. Il compte 1.000 militaires et civils d'active et de réserve.

Devant la presse, Jean-Yves Le Drian a assuré qu'il "assumait ces choix" dans le "respect de capacités opérationnelles des armées". Sur les 7.880 postes supprimés dans le budget 2014, "un tiers concerneront les forces", a-t-il ajouté. "Le modèle d'armée que nous développons permettra à la France d'être en 2019 la première armée européenne en nombre et en efficacité".

Effectifs en forte baisse

En 2008, Nicolas Sarkozy avait programmé la suppression de 54.000 postes sur la période 2008-2015.

Le Livre blanc 2014/2019, avalisé par François Hollande en avril, prévoit la poursuite des baisses d'effectifs annoncées jusqu'en 2015, soit 10.000 postes.

Mais il ajoute la disparition de plus de 23.500 autres postes supplémentaires à l'horizon 2019 (9.000 au sein des forces opérationnelles et 14.500 dans le soutien). En 2014, 7.881 emplois seront supprimés.

Au total, l'armée française devrait compter à terme tout juste 300.000 personnels, civils et militaires, contre près de 400.000 au début des années 90.

Un Budget préservé

Le 28 mars dernier, lors de la présentation du nouveau Livre blanc de la Défense, François Hollande avait annoncé que le budget 2014 serait maintenu à 31,4 milliards d'euros. Et que 179,2 milliards en euros constants seraient consacrés à la Défense entre 2014 et 2019.

En revanche, un effort sera fait sur les crédits d'équipement, qui passeront de 16 à 18 milliards par an en 6 ans. De quoi confirmer les commandes de plusieurs matériels et permettre d'assurer un minimum d'activité chez les fournisseurs.

P.C (texte) et Mélanie Vecchio (reportage vidéo)