BFM Business

989 milliards: voilà la fortune de l'Etat

Les actifs de l'Etat sont composés pour moitié par des participations financières

Les actifs de l'Etat sont composés pour moitié par des participations financières - Lionel Bonaventure-AFP

Les actifs de l'Etat ont augmenté de 17 milliards en 2014, selon les derniers chiffres communiqués aux députés. Mais dans le même temps, son passif a cru de 97 milliards en raison de son endettement.

L'Etat grec croule sous les dettes et n'a plus d'argent pour payer ses fonctionnaires. L'Etat français a également des dettes (1.500 milliards et 2.000 milliards si l'on ajoute les collectivités locales et les organismes sociaux) mais il a aussi de beaux restes. 

En effet, sa "fortune", en clair ses actifs mobiliers et immobiliers, atteignaient l'an dernier 989 milliards d'euros contre 891 milliards cinq ans plutôt. Cela représente le douzième de la fortune totale des Français estimées par l'Insee à 12.000 milliards d'euros. Le chiffre est discrètement contenu dans le projet de loi de règlement examiné cette semaine au Parlement. 

Endettement accru

En 2014, les actifs de l'Etat ont augmenté de 17 milliards, constate Valérie Rabault, la rapporteure générale du budget de l'Assemblée nationale, alors que dans le même temps, le passif, c'est à dire les dettes de l'Etat, ont cru de 97 milliards pour atteindre la somme rondelette de 2.007 milliards ! 

Cette dernière hausse s'explique naturellement par les déficits budgétaires successifs qui entraîne un endettement accru. Au 31 décembre, la dette financière de l'Etat s'établissait ainsi à 1.551 milliards. Ce qui signifie que l'actif de la maison France serait insuffisant pour payer la totalité de son passif. 

Les autoroutes oui, la Joconde non

Comment se compose la fortune de l'Etat, c'est à dire celle des Français collectivement? D'actifs immobiliers pour plus de la moitié: 475 milliards d'euros. Il s'agit des immeubles, des terrains, des routes, autoroutes, aéroports.... appartenant à l'Etat. Tous sont recensés et estimés à leur valeur vénale dans Tableau général des propriétés de l'Etat

Tous pas vraiment puisque seuls les biens "vendables" sont inscrits à ce tableau. C'est par exemple le cas de l'ancien ministère de la Défense du boulevard Saint-Germain, dans le 7eme arrondissement de Paris, qui va être cédé en 2016 pour alimenter le budget de la Défense.

Mais ce n'est pas le cas du Louvre, de la Joconde, de la Tour Eiffel ou de l'Arc de Triomphe qui n'ont pas de valeur marchande puisqu'ils font partie du patrimoine national et sont donc de ce fait incessibles.

L'Etat actionnaire gagne de l'argent

L'autre grande masse des actifs de l'Etat est constituée d'immobilisations financières: 333 milliards au 31 décembre 2014. Il s'agit essentiellement des 254 milliards de participations de l'Etat dans les entreprises publiques comme EDF ou Thalès. Au total, pas loin de 2.000 entités. 

Grâce à la bonne tenue de la Bourse en 2014, le portefeuille de l'Etat s'est accru de 6 milliards d'euros l'an dernier. 

P.C