BFM Business

Des aéroports militaires pourraient être mobilisés en France

BFM Business

PARIS - Le gouvernement français étudie la possibilité de mobiliser des aéroports militaires pour augmenter les capacités de rapatriement de...

PARIS (Reuters) - Le gouvernement français étudie la possibilité de mobiliser des aéroports militaires pour augmenter les capacités de rapatriement de voyageurs victimes de perturbations du trafic aérien.

L'objectif est "d'améliorer les conditions logistiques", a déclaré samedi le ministre de l'Ecologie Jean-Louis Borloo à l'issue d'une réunion de travail avec les compagnies aériennes et les voyagistes.

Il a précisé que le gouvernement voulait permettre aux aéroports du sud du pays "raisonnablement disponibles dans les jours qui viennent" - Toulouse, Bordeaux, Lourdes, Tarbes, Pau, Biarritz - et à des aéroports militaires en cours de validation "d'augmenter leurs capacités".

Le blocage du ciel français s'est étendu samedi avec la fermeture jusqu'à lundi matin des trois aéroports parisiens et de ceux de la moitié nord du pays, en raison du nuage de cendres volcaniques venu d'Islande.

Au total, 26 aéroports situés au nord d'un axe Nantes-Lyon, dont les trois parisiens - Roissy, Orly et Le Bourget - devaient interrompre leur trafic jusqu'à lundi matin 8h00.

Les aéroports de Grenoble et Bordeaux ont également fermé à partir de samedi 16h00, a-t-on précisé la Direction générale de l'aviation civile (DGAC).

Gérard Bon, édité par Gregory Schwartz