BFM Business

Collège, fac, hôpital, médicament... Ce qu'on paie en France et ce que ça coûte vraiment

Alors que la grogne anti-impôts des gilets jaunes ne cesse de prendre de l'ampleur, retour sur quelques services publics qui, en France, ne coûtent rien ou pas grand chose.

La France est championne des prélèvements fiscaux au sein des pays de l'OCDE. Avec 46,2% du produit intérieur brut qui chaque année partent dans les caisses de l'Etat ou de la sécurité sociale sous forme d'impôt, de taxes ou de cotisations sociales, la France est un enfer fiscal selon les gilets jaunes.

Une fiscalité devenue insupportable pour de plus en plus de Français. Mais quelles sont les contreparties de cette pression fiscale? Les services publics dans l'Hexagone coûtent au final très peu à nos concitoyens. 

A commencer par l'éducation. Grâce au système éducatif public très développé, la France est un des pays les moins cher pour éduquer ses enfants. Selon une étude de HSBC qui s'est penché sur les coût d'éducation dans 18 pays, la France arrive en dernière position. En moyenne, les parents français ont consacré 14.700 euros à l'éducation de leurs enfants en 2017 (cela comprend frais de scolarité, fournitures, transports, logement...). Soit moins que les Britanniques, le Chinois, les Mexicains ou les Indiens, sans même parler des Hongkongais qui dépensent en moyenne 116.344 euros par an!

Education
Education © Statista

Et cela grâce à l'école publique financée par l'Etat. Quelques exemples très concrets. Une année de scolarité d'un collégien coûte 8710 euros. Une somme entièrement prise en charge par l'Etat puisque la scolarité est gratuite.

Collège
Collège © BFMTV

L'université coûte évidement plus cher que le collège. Former un étudiant à la fac pendant un an revient à 11.670 euros en moyenne. Là encore, le coût est essentiellement pris en charge l'Etat à plus de 90% voire à 100% pour les élèves boursiers. A titre de comparaison, aux Etats-Unis, une année de fac coûte entre 10.000 et 25.000 dollars (selon que vous habitiez l'Etat de votre université) entièrement à la charge des parents ou de l'étudiant lui-même qui s'endette de plus en plus. Aujourd'hui, 40 millions d'étudiants américains sont endettés et 8 millions ne seraient pas solvables.

Université
Université © BFMTV

Autre secteur où l'Etat est omniprésent: la santé. A commencer par les médicaments. Les Français dépensent en moyenne 126 euros pour acheter des médicaments sur une année. Sauf qu'avec cette somme, ils achètent en réalité pour 485 euros de médicaments. La sécurité sociale (qui encaisse une partie des cotisations salariales et patronales) prend en charge 74% des dépenses en la matière. Aux Etats-Unis où certains traitements atteignent des sommes astronomiques, les citoyens dépensent en moyenne 700 dollars par an en médicament.

Santé
Santé © BFMTV

En ce qui concerne l'hospitalisation, le financement public est encore plus important. En moyenne, chaque Français coûte 3228 euros en frais d'hospitalisation. Mais ce qui lui est réclamé à sa sortie de l'hôpital se limite, toujours en moyenne, à 287 euros. L'assurance-maladie prend en charge 91% de ce coût. Aux Etats-Unis, la consultation chez le médecin généraliste coûte déjà 80 euros (25 euros en France) et la journée d'hospitalisation... 4200 euros! Les Américains ont des assurances santé privées pour les aider à couvrir les frais mais ce n'est parfois pas suffisant. Ainsi pour les cancers, les Français sont quasiment entièrement pris en charge par l'Assurance maladie (et ce alors que le coût d'une chimiothérapie varie entre 5200 et 31.200 euros). Aux Etats-Unis, certaines thérapie cellulaires du cancer coûte plus de 400.000 euros, pas toujours entièrement couverts par les assurances privés. Et au passage, le coût de l'assurance-santé est très élevé aux Etats-Unis. Un célibataire paie en moyenne 520 dollars par mois (460 euros) selon la Kayser Fondation et une famille de quatre personnes 1500 dollars en moyenne (1300 euros).

Hôpital
Hôpital © BFMTV

Dernier point: les services à la personne. Le coût moyen par parent pour faire garder son enfant est de 514 euros par mois. Mais ce n'est pas la somme que paient réellement les Français. Ils déboursent concrètement 195 euros en moyenne. L'Etat prend donc à sa charge 62% des frais de garde.

Garde
Garde © BFMTV
Frédéric Bianchi et Gaëtane Meslin