BFM Business

Christiane Lambert (FNSEA): "notre agriculture brûle et nous regardons ailleurs"

La présidente du syndicat professionnel majoritaire dans la profession agricole est revenue, dans 12H l'Heure H, sur les difficultés actuelles du secteur.

"Notre agriculture brûle et nous regardons ailleurs". Evidemment, Christiane Lambert fait référence à Jacques Chirac lors de son discours pour le climat. Une façon pour la patronne de la FNSEA de rappeler que le secteur agricole français souffre actuellement. "Certains ont pensé - ministres précédents, présidents précédents – que la France était une bulle et qu'on pouvait, en France, faire de la montée en gamme, faire des règles énormes en matière sanitaire et environnementale et que tout ça allait bien se passer" critique-t-elle sur le plateau de 12H, l'Heure H, ce mercredi. "Nous avons fait cette montée en gamme, nous sommes au top en termes de bien-être animal, de sécurité sanitaire, alimentaire, de respect de l'environnement, mais d'autres pays qui sont plus compétitifs que nous amènent leurs produits."

"C'est dans le domaine des légumes et des fruits que nous avons eu le plus d'importations" poursuit-elle. "Sur les dix dernières années : augmentation de 67% de l'importation de fruits, augmentation de 50% de l'importation de légumes."

Comment expliquer cette situation ? Pour ces cultures, "le facteur de charges le plus important, c'est le coût de main d'œuvre" explique l'agricultrice. "Le fait d'avoir, chez nous, une main d'œuvre plus chère qu'ailleurs fait que la production a été délocalisée."

Reste à connaitre les solutions pour sortir de ce marasme. "Ce que nous proposons, c'est relancer l'investissement" affirme Christiane Lambert. "Les pays qui investissent sont les pays qui ont créé la compétitivité. Nous souhaitons que nous puissions libérer les énergies."

Thomas Leroy