BFM Business

Ce reproche unanime que font les électeurs aux entreprises françaises

Les Français perdent confiance dans les entreprises (image d'illustration)

Les Français perdent confiance dans les entreprises (image d'illustration) - Jean-Louis Zimmermann - Flickr -CC

Selon un sondage Odoxa pour BFM Business, 8 Français sur 10 désapprouvent l'attitude des entreprises françaises qui profité des mesures de soutien du gouvernement pour restaurer leurs marges sans créer d'emplois. Une majorité d'entre eux souhaitent que l'État les contrôle davantage.

La totalité des candidats de la primaire de la droite et du centre veulent, dans leur programme, alléger le coût du travail pour les entreprises et leur donner davantage de marges de manœuvre. Mais les Français l'entendent-ils de la même oreille?

Pas forcément, si l'on en croit le baromètre Odoxa(*) pour BFM Business, Challenges et Aviva Assurance, publié ce jeudi 6 octobre. Selon cette enquête les Français ont de moins en moins envie que les entreprises aient les coudées franches.

En cause, l'expérience de la politique de l'offre mise en place par François Hollande sur la deuxième moitié de son quinquennat. Le président de la République avait ainsi pris un virage plus libéral en accordant diverses mesures de soutien (Crédit d'impôt pour la croissance et l'emploi, baisse de charges) à travers le pacte de responsabilité. Les sociétés étaient libres d'utiliser ces coups de pouce pour investir ou embaucher.

Les Français d'accord avec Hollande

Pour une fois, les Français n'en veulent pas à François Hollande d'avoir tenté le coup. Ils sont ainsi 57% à juger qu'il a eu raison, chiffre qui ne varie d'ailleurs pas beaucoup selon la sensibilité politique (62% pour les sympathisants de gauche, 58% pour ceux de droite, 50% pour ceux du FN).

En revanche, 8 Français sur 10 (79%) considèrent que les entreprises n'ont pas joué le jeu, en embauchant ou en augmentant leurs salariés. Là encore les résultats sont assez homogènes (73% pour les sympathisants de gauche, 75% pour ceux de droite et 81% pour ceux du FN).

Davantage de réglementations

On peut d'ailleurs difficilement donner tort aux sondés. La semaine dernière, France Stratégie avait en effet publié une étude qui montrait que le CICE avait bien gonflé les marges des entreprises, mais n'avait pas eu d'impact fort sur l'emploi et les salaires en 2013 et 2014.

Du coup, 47% des Français veulent que l'État contrôle et réglementent plus étroitement les entreprises. Certes une majorité d'entre eux (52%) préfère encore que l'État leur fasse confiance et leur donne plus de liberté. Mais ils étaient 68% fin 2014.

On notera néanmoins que les sympathisants de droite sont toujours largement favorables à ce qu'on laisse les entreprises agir plus librement (76%, contre 54% pour ceux du FN et 38% pour ceux de gauche). Les candidats à la primaire de droite et du centre n'ont donc pas nécessairement tort dans leur choix de politique économique.

 (*) Enquête réalisée les 29 et 30 septembre sur un échantillon de 1.053 personnes représentatif de 18 ans plus interrogés via la méthode des quotas.

Julien Marion