BFM Business

BFM Académie : le jury à l'heure du choix

-

- - -

Cette année encore, pour la 14ème saison, nous avons reçu autour de 500 candidatures. La rédaction est en train d’étudier les dossiers avant les castings qui seront organisés en mars à Paris et en Province, mais quelques tendances émergent.

500 dossiers venus de toute la France. Le plus jeune candidat a 19 ans, le plus âgé a 80 ans. Comme quoi il n’y a pas d’âge pour monter sa boîte ! Tout d'abord un grand merci à tous ceux qui ont fait l’effort de remplir un document fastidieux. Votre temps est précieux et nous en sommes bien conscients. Merci d’avoir l’envie de participer à cette aventure, nous tenterons au maximum d’être à la hauteur de votre motivation. La rédaction de BFM Business a du pain sur la planche !

Nous regardons tous les dossiers à une exception prêt : ceux qui ne sont pas remplis. Les candidats qui nous ont envoyés uniquement leur dossier de presse, sont en effet disqualifiés. Pour tous les autres, après avoir épluché une partie des candidatures, voici ce que nous pouvons déjà vous dire.

30 % de femmes

Les femmes sont là et c’est une excellente nouvelle. Nous avons reçu cette année 30 % de dossiers de candidatures émanant d’entrepreneuses. Ce chiffre parait peut-être faible, mais il est globalement en ligne avec les données du ministère du travail sur les créations d’entreprises en 2017. Pour ce qui concerne la seule BFM Academie c’est à peu près 10 % de femmes de plus qu’en 2016. Il y a donc une tendance, lente mais bien réelle les femmes sont de plus présentes dans le tissu entrepreneurial français. Autre symbole : les entrepreneuses s’attaquent désormais à tous les marchés sans exception. La mode, la beauté et la petite enfance ne sont plus les terrains de chasse privilégiés.

Les profils de cette année sont très variés (étudiantes sorties de grandes écoles, médecin, cadre de grands groupes, mère au foyer, etc) et les candidates se positionnent sur des secteurs très différents (finance, tourisme, santé, logistique, RH etc). C’est positif pour l’entrepreneuriat et nous espérons que ces femmes sauront trouver leur place au fil des sélections. Nous espérons, car cela ne va pas être simple pour une raison géographique. En effet, hasard ou pas, la répartition des candidatures féminines n’est pas égalitaire entre les villes. Nous avons par exemple beaucoup de femmes à Nancy, très peu à Dijon. La sélection des 60 candidats pour les castings se faisant ville par ville, il est donc possible que les émissions n’arrivent pas à être le reflet exact de cette nouvelle réalité et c'est dommage. 

Santé, loisirs et blockchain

Autre élément qui ressort des premiers dossiers que nous avons regardé, ce sont les modes entrepreneuriales. Nous avons eu la période food tech, la période vie de bureau etc. Toutes les saisons de la BFM académie ont une tendance. Celle de cette année parait très claire c’est la santé. Des dizaines d’entreprises ont investi le secteur : e-santé, robot, plateforme de services etc., mais pas seulement. Les entrepreneurs s’attaquent aussi au fonctionnement de toute la chaîne de soins : gestion du personnel hospitalier, attractivité de zones désertées ou encore innovations scientifiques.

Autres tendance notable : les loisirs. Beaucoup de jeunes pousses se positionnent sur l’escape game, les vacances, le divertissement. Et puis la Blockchain. Après 10 to11 arrivé en finale l’année dernière, nous avons beaucoup de dossiers sur une application pratique au sein des entreprises. 

A voir maintenant si les modes entrepreneuriales se retrouveront en finale le 24 juin ! En attendant de connaitre la liste des 60 start-up retenues pour les castings, voici d’ores et déjà ci-dessous la liste des villes avec les dates où la BFM Academie s’installera en mars.

5 mars : Aix-en-Provence

8 mars : Dijon

12 mars : Nancy

15 mars : Vannes

19 mars : Paris

PS: les candidats retenus seront prévenus par téléphone dans les prochains jours, ceux qui ne le sont pas recevront un email.