BFM Business

2 Français sur 3 veulent que la France livre le Mistral à la Russie

75% des Français estiment que refuser de livrer le Mistral ne sera pas efficace pour régler le conflit entre l'Ukraine et la Russie.

75% des Français estiment que refuser de livrer le Mistral ne sera pas efficace pour régler le conflit entre l'Ukraine et la Russie. - Frank Perry - AFP

Les deux-tiers des Français sont favorables à la livraison des navires de guerre Mistral, selon un sondage Ifop pour LaTribune.fr publié ce mardi 20 janvier. 72% des personnes interrogées craignent que le report nuise à l'industrie de défense française.

La majorité est nette. Près des deux-tiers des Français sont favorables à la livraison des navires de guerre Mistral à la Russie, qui a été reportée "jusqu'à nouvel ordre" par Paris, selon un sondage Ifop pour LaTribune.fr et publié ce mardi 20 janvier.

64% des personnes interrogées dans le cadre de ce sondage souhaitent ainsi que la France livre les navires à la Russie, contre 36% qui estiment qu'elle ne devrait pas le faire.

Une majorité de 75% jugent par ailleurs que le refus par la France de livrer ces navires "sera très, assez, peu ou pas du tout efficace pour régler le conflit entre l'Ukraine et la Russie", contre 25% qui pensent le contraire.

La réputation de la France en jeu

Le sondage a également porté sur les conséquences du report de cette livraison, qui "va nuire à l'industrie de défense française, en mettant en danger d'autres contrats commerciaux" pour 72% des personnes interrogées (contre 28%) et "va favoriser les autres grands pays concurrents de la France en matière d'industrie de défense (Etats-Unis, Royaume-Uni, etc.)" pour 69% d'entre elles (contre 31%).

"Ce refus de livrer les navires Mistral va dégrader la réputation de la France à l'international" pour 56% des participants au sondage (contre 44%) et "aura des conséquences négatives directes pour les chantiers navals en France, et pour l'emploi" pour 77% des sondés, contre 23% qui pensent le contraire.

Parmi les autres questions de ce sondage figure celle du jugement de l'attitude du gouvernement français dans la gestion du conflit entre Moscou et Kiev: 63% des sondés estiment que Paris a été suffisamment présente dans les négociations diplomatiques (contre 37%) et 49% que la France a été efficace pour tenter de régler le conflit entre les deux pays (contre 51%).

Ce sondage en ligne a été réalisé du 9 au 12 janvier auprès d'un échantillon de 1.001 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

J.M. avec AFP