BFM Business

1.950 euros par mois: le seuil de pauvreté en Suisse!

La Suisse a vu son taux de pauvreté diminuer en 2011.

La Suisse a vu son taux de pauvreté diminuer en 2011. - -

Le nombre de personnes considérées comme pauvres recule en Suisse, selon les chiffres publiés par l'Office fédérale de la statistique. Mais le seuil de pauvreté est nettement supérieur à celui des autres pays.

La pauvreté recule en Suisse. Selon les chiffres publiés par l'Office Fédéral de la Statistique (OFS), ce mardi 13 août, le nombre de personnes considérées comme "pauvres" s'élevait à 580.000 en 2011, soit 7,6% de la population. En 2010, ce chiffre se situait à 7,9% et en 2007, avant la crise, à 9,5%.

Ces chiffres concernent la pauvreté "absolue". Si l'on prend en compte "la pauvreté relative", c'est à dire la pauvreté mesurée par rapport au niveau de vie médian, le taux passe à 15%. Soit plus que l'Hexagone, où le taux est de 14%.

Les seuils en-dessous desquels une personne est considérée comme pauvre ont toutefois de quoi impressionner: 2.400 francs suisse, soit 1.950 euros pour une personne seule, et 5.100 francs suisse, soit 4.124 euros pour un couple élevant deux enfants. Ces chiffres sont très supérieurs aux autres pays. En France, le chiffre s'élevait à 964 euros pour une personne seule, en 2010, selon l'Insee.

Coût de la vie plus élevé

"Il faut toutefois relever qu’en raison du haut niveau du revenu médian en Suisse, notre pays applique l’un des seuils de risque de pauvreté les plus élevés d’Europe", précise à toute fin utile l'OFS.

Une autre explication vient des prix à la consommation très élevés dans le pays. Selon l'OFS, le prix moyen du ticket de cinéma a atteint 15,62 francs suisses en 2012 soit 12,60 euros!

Une étude du cabinet Gira Conseil pour Equip Hôtel, citée par Le Parisen et publiée en octobre dernier, notait que le prix moyen d'un café est de 2,78 euros dans le pays helvétique. En comparaison, à Paris, le café coûte en moyenne 1,89 euros.

Julien Marion