BFM Business

Covid-19: un salarié licencié après un test positif en appel aux Prud'hommes

En septembre 2020, Sébastien Klem a été licencié pour être allé travailler avant d'avoir obtenu les résultats d'un test qui s'est avéré positif au Covid 19.

Licencié pour faute grave "du jour au lendemain", Sébastien Klem doit passer devant le conseil des prud'hommes. Son entreprise lui reproche d'être venu travaillé alors qu'il été infecté par la Covid-19.

Selon le salarié, c'est en passant devant un centre de dépistage alors qu'il se rend au travail qu'il décide de se faire tester avant de rejoindre son poste. Il rentrait de vacances et n'aurait eu pour symptôme qu'une petite toux. "Je n'avais à ce moment aucune susicion de Covid", explique le salarié à BFMTV.

Il découvre qu'il est positif le soir même. Il prévient sa hierarchie et se confine 14 jours. Mais son employeur, B2A, un bailleur HLM de Mulhouse , lui reproche tout de même d'avoir repris son poste avant d'avoir obtenu les résultats. Il reçoit une lettre de licenciement quelques semaines plus tard.

Accusé d'avoir fait courir un risque

En plus d'avoir perdu son emploi, Sébastien Klem dit avoir subi un "vrai choc psychologique". "On m'accuse d'avoir mis en danger la vie des autres, comme un assassin alors que ce n'est pas du tout le cas", se défend le salarié.

Pour son avocat, il n'a commis aucun manquement. "Ce n'est pas la même situation que s'il avait été testé positif et qu'il était ensuite allé travailler sans rien dire à l'employeur", indique Stéphane Thomann, avocat de Sébastien Klem.

Mais pour l'employeur, Sébastien Klem a bel et bien fait courir à ses collègues un risque de contamination. L'audience au conseil des Prud'hommes ne se tiendra pas avant septembre 2021.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco