BFM Business

Vélo à assistance électrique: comment faire le bon choix?

-

- - iStock - microgen

Vous pouvez profiter jusqu’au 31 janvier de la prime de 200 euros versée par l’Etat aux personnes achetant un VAE. Nos recommandations pour trouver la bicyclette adaptée à vos besoins.

Il ne vous reste plus que quatre mois pour acquérir un vélo à assistance électrique (VAE) en partie subventionné par l’Etat. La prime de 200 euros versée aux personnes achetant un VAE neuf à batterie sans plomb ne sera en effet pas reconduite après le 31 janvier 2018, a annoncé jeudi 28 septembre le ministre de l’Action et des comptes publics, Gérald Darmanin.

Voici quelques recommandations à suivre avant d’arrêter votre choix de bicyclette.

Un achat en magasin plutôt qu’en ligne

Faites votre achat en magasin plutôt qu’en ligne. Vous pourrez ainsi essayer gratuitement le vélo que vous envisagez d’acquérir.

Un vélo de ville ou un VTT

Aimez-vous être au guidon d’une bicyclette de ville ou d’un VTT? La plupart des vélos électriques sont conçus selon la géométrie dite hollandaise -guidon haut, cadre en col de cygne-, vous permettant d’être en position droite.

Optez pour le type de VAE le plus confortable pour vous.

Un moteur central pour des usages urbains

Le moteur peut être central, c’est-à-dire situé dans le pédalier, à l’avant ou encore à l’arrière du vélo.

Si vous comptez utiliser votre bicyclette essentiellement en ville, un moteur central est préférable.

Une batterie basique pour des courts trajets

Vous souhaitez avoir un vélo électrique pour un usage fonctionnel -aller au travail, accompagner votre enfant à l’école, etc.-, impliquant des trajets de quelques kilomètres? Une batterie basique vous suffira.

Des accessoires inutiles

Avez-vous besoin d’accessoires multiples, comme des rétroviseurs, une sacoche ou un siège pour enfant? Si ce n’est pas le cas, prenez un modèle sans accessoires, plus léger que ceux qui en sont pourvus.

Timour Aggiouri